L’Amour : Dieu, toi et moi !

Comme une immense parenthèse, l’Amour proposée par Dieu encadre le temps des Écritures. Nous pouvons tout bâtir, tout affronter, tout réparer et tout créer, à partir de notre équation entre Dieu, toi et moi.

Quelques références Bibliques

Dans l’Ancien Testament

Tout d’abord dans le Décalogue, donné à Moïse, où au milieu des 10 commandements trônent deux messages peut-être plus forts que les autres :

  • tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée…
  • tu aimeras ton prochain comme toi-même…

Il serait sans doute présomptueux de mener en ces lignes une analyse de ces mots pour l’homme du XXIe siècle. Une chose est sûre cependant, ils interpellent et nous laissent à nous poser sans cesse mille questions pour respecter ces commandements.

Dans le Nouveau Testament

Quelques siècles plus tard, le Christ et l’Évangile de Jean (13/34) viennent boucler la boucle ou poser la deuxième parenthèse.

Celui-ci, au moment du dernier repas dit aux Apôtres présents : « je vous laisse un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés vous devez vous aussi vous aimez les uns les autres. »

Une équation Biblique ?

Tout est dit en ces quelques mots, tout est là. D’une manière un peu simpliste, nous pourrions dire « il n’y a plus qu’à s’y mettre.  Je mets en œuvre les 2 commandements du Décalogue en « copiant » le Christ…

Avec une équation en trois morceaux, d’une grande simplicité : DIEU (Tu aimeras ton Dieu …) + Moi  et Toi (Tu aimeras ton prochain comme toi-même) + l’Humanité (Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés).

Il y a là bien sur un peu de raccourci ! Pensez… plus de 1 200 années séparent ces deux magnifiques passages.

Mais en un temps où tout peut sembler compliqué, avec nos repères qui souvent s’estompent en perdant du sens, nous avons là une synthèse qui nous dit que tout passe par l’Amour et que sur cette base nous pouvons tout bâtir, tout affronter, tout réparer et tout créer, à partir de notre équation à 3 pieds…

Quoi de plus aisé et de plus heureux, même si nous savons que la mise en œuvre n’est jamais complète et définitive, que de savoir que le début du chemin est là, à portée de main dans deux pages de la Bible mais surtout à portée de chacun de nos cœurs et de nos esprits.

L’Amour, un beau chemin

C’est le GR du Christ qui une fois emprunté, doit nous rassurer… Il y a tous les repères que nous voulons, ils sont dans les Évangiles, un peu comme les marques rouges et blanches de nos chemins de grande randonnée. Nous n’en connaissons pas forcément tous les contours, mais nous savons que si nous sommes attentifs, les marques nous éviteront de nous perdre. Nous pouvons y aller en confiance en gardant le cœur et  les yeux grands ouverts.

Pour illustrer ce chemin, il y a une très belles prière, celle de Saint François :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix!
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.
Là où il y a la discorde, que je mette l’union.
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.
Là où il y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant
À être consolé…qu’à consoler
À être compris…qu’à comprendre
À être aimé…qu’à aimer
Car
C’est en donnant…qu’on reçoit
C’est en s’oubliant …qu’on trouve
C’est en pardonnant…qu’on est pardonné
C’est en mourant…qu’on ressuscite à l’éternelle vie »

Que peut-il y avoir de plus rassurant aujourd’hui que de partir sur ce chemin que nous savons Universel ! Comme un clin d’œil à la rubrique cinéma du site, nous pourrions dire : « la Force est en toi ! ».

Pour en savoir plus

Il existe de nombreux lieux pour faire le point sur sa vie. Découvrez les abbayes qui peuvent vous accueillir.


Je fais un don