Attendre un premier enfant

L’annonce du premier enfant suscite surprise et émotion avec un changement physique important pour la femme. Mais n’oublions pas aussi le rôle de l’homme. Pas si simple pour lui ! Et puis quand l’enfant naîtra, vous serez 3, pas si banal…

Comment préparer cette venue ensemble et partager toutes les questions que l’on se pose ? Souvent, on regarde l’aspect santé et technique, mais si on parlait d’Amour !

Attendre un premier enfant

Attendre un premier enfant

L’arrivée du premier enfant : un amour à 2 « plus 1 »

Cet enfant à venir va demander de l’amour de ses parents et même beaucoup d’amour. Être parent, c’est une sorte de gigantesque don au quotidien, un don d’amour permanent.

Préparer l’arriver de l’enfant ensemble, c’est une belle aventure d’amour. Et pas si simple tous les jours.

Martine a eu son premier enfant il y a un an « Je ne parlais que de ma grossesse avec mes copines. Mais je ne me rendais pas compte que Jean-Paul en était écarté. »

Et quand le bébé arrive ?

Le bébé demande plus de temps que de consommation matérielle. L’amour, ça ne se calcule pas. L’enfant demande presque tous les jours quelque chose d’imprévu. C’est la vie telle qu’elle se présente avec ses surprises. L’enfant peut transformer le couple et changer le sens de sa vie. Il apporte tellement d’amour que le couple tourne un peu moins « sur son nombril ». C’est un des plus beaux cadeaux qu’apporte le bébé.

Soyez toutefois vigilants à ne pas s’y épuiser (fatigue des nuits). N’oubliez pas non plus à entretenir l’amour de votre couple. La vie sexuelle peut être perturbée. Mais papa et maman ont le droit d’avoir des temps ensemble. Prévoir d’être aidé après l’accouchement permet au couple de garder un peu son intimité, son espace.

Pauline 32 ans : « Jusqu’à l’âge de deux ans, notre enfant nous réveillait 3 fois par nuit. Nous n’en pouvions plus. On était à bout. On l’a laissé chez mes parents une semaine et nous avons pu nous refaire. C’était vital pour notre couple, sinon, je ne sais pas si notre couple aurait tenu. »

Si vous êtes seule pour parler de votre grossesse, si votre famille est loin, il existe des sages-femmes mais aussi des Doulas. Ce sont des femmes qui accompagnent la femme enceinte pendant la grossesse et après son accouchement. Elles ont reçu pour cela une formation.

L’enfant : l’accueil d’un don

L’enfant n’est pas un objet. C’est un cadeau de l’autre, un cadeau de la vie. Pour un chrétien, on parle de don de Dieu. C’est la conscience qu’il y a quelque chose de plus grand que nous recevons. Au fond, il en est de même de toute la réalité de la vie.

Saint François d’Assise disait : « Voyez la création comme un cadeau ». L’émerveillement devant la nature c’est bien mais devant un enfant, combien plus !

La Bible ne cesse de remercier pour le réel qui nous est donné. Par exemple, dans la Bible le 1er né était consacré à Dieu, comme un cadeau reçu de lui. On portait une offrande au temple. Ainsi l’ont fait les parents de Jésus. Peu importe la taille du cadeau, ça avait une valeur symbolique pour exprimer qu’on recevait cet enfant avec reconnaissance.


Je fais un don