La chapelle Notre Dame des Fontaines dans les Alpes Maritimes

Si vos pas vous conduisent dans le Sud-Est, faites un détour pour découvrir la chapelle Notre-Dame-des-Fontaines. Vous ne serez pas déçu du voyage !

A La Brigue, dans les Alpes-Maritimes, cette chapelle d’altitude recèle un trésor artistique : des fresques du XVe siècle représentant la Passion du Christ et le Jugement Dernier. Elles sont l’œuvre de deux peintres italiens, Giovanni Canavesio et Giovanni Baleison.

Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Histoire de la chapelle Notre Dame des Fontaines

Une première chapelle avait été bâtie au XIIe siècle. Érigée après un tremblement de terre, les chrétiens de l’époque demandaient à la Vierge Marie de raviver les sources taries depuis le séisme. L’eau s’étant remise à couler, des pèlerinages étaient alors organisés à Notre-Dame des Fontaines.

Détruite puis reconstruite, la chapelle se limite à une nef de seize mètres sur dix à laquelle est ajouté un chœur de petite taille. La décoration fut d’abord confiée au Piémontais Giovanni Baleison qui peignit le chœur vers 1481, puis une dizaine d’années plus tard à Giovanni Canavesio. Les fresques de ce dernier sortent tout à fait de l’ordinaire.

Les circonstances ayant conduit à la réalisation de cette œuvre majeure, les fresques de la Passion et du Jugement dernier, sont obscures et compliquées.

En 1474, le comte de Tende, Honoré, fut empoisonné par son intendant. Sa veuve, Marguerite, accusa ses cousins, seigneurs de La Brigue, d’être les commanditaires du crime. En 1483, elle réussit à mettre la main sur l’un d’entre eux qui fut emprisonné et torturé.

Les habitants demandèrent la libération de leur seigneur que Marguerite leur accorda en principe contre 800 florins d’or, somme exorbitante pour cette modeste communauté. Soudainement, elle renonça à la rançon à condition que la paroisse embellisse la chapelle pour une somme équivalente.

Les fresques de la chapelle Notre Dame des Fontaines

Très expressives, elles dépeignent une foi marquée par la peur du Diable et de l’Enfer. A cet égard la représentation du suicide par pendaison de Judas Iscariote, agrémentée d’une figure diabolique recueillant l’âme du mourant arrachée de ses entrailles, est très rare.

Les deux auteurs des fresques sont très facilement différenciables. A la violente symbolique de celles de Canavesio s’oppose la douceur et la tendresse qui émanent de celles dues à Baleison.

Décoration de la nef, de l'Arc triomphal et du choeur - chapelle Notre Dame des Fontaines

Décoration de la nef, de l’Arc triomphal et du chœur – chapelle Notre Dame des Fontaines

Ensemble des peintures du choeur - Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Ensemble des peintures du chœur – Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Peintures du chevet - Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Peintures du chevet – Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Voûte Les quatre Évangélistes - Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Voûte Les quatre Évangélistes – Chapelle Notre-Dame des Fontaines

La crucifixion de Jésus - Chapelle Notre-Dame des Fontaines

La crucifixion de Jésus – Chapelle Notre-Dame des Fontaines

Pour en savoir plus

Du 1er mai au 31 octobre, la chapelle se visite tous les jours de 10h à 12h30 puis de 14h à 17h30. Le reste de l’année, il faut réserver auprès de l’Office de tourisme de la Brigue (Alpes-Maritimes).


Je fais un don