Lettre de Saint Paul à Philémon, « Changer les structures ou changer le cœur des hommes ? Que faut-il faire en premier ? »

Cette lettre est originale par son destinataire. En effet, Paul n’écrit pas à une communauté mais à Philémon, un particulier de la ville de Colosse. C’est grâce à Paul que ce dernier a découvert la foi.

Alors que Paul est en prison, il reçoit la visite d’Onésime, l’esclave de Philémon. Après avoir converti Onésime, Paul aimerait le garder à son service, mais il ne veut rien faire sans l’accord de Philémon. Il va donc envoyer Onésime vers son maître Philémon pour lui en demander l’autorisation.

Accéder au texte de la Bible

Sens de la lettre de Saint Paul à Philémon
Comment concilier la vie chrétienne et l'esclavage, tel est l’objet de la lettre.

Paul montre à quel point la conversion à Jésus Christ bouleverse les règles sociales car le baptême est un acte libérateur.

Dans cette logique, il demande à Philémon d’accueillir Onésime comme un frère plutôt que comme un esclave. Paul pose ainsi les bases d’une remise en cause générale de l’esclavage lorsque la société deviendra chrétienne quelques siècles plus tard.

 

Histoire de la rédaction de la lettre de Saint Paul à Philémon

La lettre a pu être écrite à Rome ou à Éphèse lors de la captivité de Paul.

 

 

Pour aller plus loin dans la lettre de Saint Paul à Philémon

Plan de la lettre de Saint Paul à Philémon:

Adresse et salutation (1-3)

Action de grâce pour la foi de Philémon (4-7)

Paul rappelle son autorité (8-9)

Onésime, le bénéficiaire de la demande (10-12)

Une proposition de Paul : Onésime servira Paul au nom de Philémon (13-14)

Paul envoie Onésime comme un frère auprès de Philémon (15-17)

Paul se porte garant d’Onésime (18-19)

Paul s’en remet à la foi de Philémon pour qu’il prenne la bonne décision (20-21)

Salutation (22-24)


Je fais un don