Le livre d’Isaïe, « Des catastrophes présentes à la gloire à venir »

Le livre d’Isaïe est très particulier : en réalité, sous l’apparence d’un livre unique de 66 chapitres, il s’agit d’une véritable « bibliothèque » réunissant trois livres distincts.

Le premier Isaïe
(appelé « primo-Isaïe »)
Le deuxième Isaïe
(appelé « deutéro-Isaïe »)
Le troisième Isaïe
(appelé « trito-Isaïe »)
Chapitres 1-39 Chapitres 40-55 Chapitres 56-66
Contexte historique : la montée en puissance de l’Assyrie jusqu’à la tentative de prise de Jérusalem par Sennachérib Contexte historique : la montée en puissance de Cyrus, le roi de Perse, annonçant la fin de l’Exil à Babylone Contexte historique: la situation à Jérusalem peu de temps après le retour d’Exil.
Rédigé vers : 740-701 avant J.-C. Rédigé vers: 550-539 avant J.-C. Rédigé vers: 538-450 avant J.-C.

 

Accéder au texte de la Bible

Sens du livre d'Isaïe
Les trois parties du livre d'Isaïe.

Le premier Isaïe (Is 1-39)

La première partie du livre d’Isaïe se déroule alors que l’Assyrie devient de plus en plus puissante.

Isaïe exerce sa mission de prophète en tant que conseiller royal. Sous plusieurs rois, mais avec un succès inégal, Isaïe va s’impliquer activement dans les affaires politiques du Royaume de Juda.
Isaïe critique vivement la politique des alliances avec les grandes puissances de l’époque. Ce qui sous-tend ces critiques, c’est l’idée de la confiance. Pour lui, la seule puissance digne de confiance, c’est le Seigneur. Toute alliance étrangère apparaît comme un manque de confiance en Dieu.

Le thème de la sainteté de Dieu va revenir régulièrement, avec une très haute idée de la grandeur divine. Le Dieu d’Isaïe est un Dieu qui agit et exerce son autorité sur toute la création. Il accomplit une œuvre avec un plan précis.

A la sainteté de Dieu s’oppose le péché de son peuple. Comme ces prédécesseurs Amos ou Osée, Isaïe dénonce vigoureusement ce péché. Le principal reproche concerne le manque de foi qui se traduit par la recherche d’alliances étrangères. Mais Isaïe dénonce aussi les maux qui frappent continuellement Israël : hypocrisie religieuse, orgueil des puissants, oppression des plus faibles.

Avec Isaïe apparaît aussi un thème nouveau dans la littérature prophétique : Sion, la montagne sur laquelle est bâtie Jérusalem. Cette montagne a été choisie par le Seigneur pour y faire sa demeure. Elle devient un second Sinaï.

En plus du thème de Sion, Isaïe va introduire dans la théologie d’Israël un autre concept le « messiannisme ». Isaïe dresse ainsi le portrait d’un personnage qui va récapituler tout ce que l’on attendra ultérieurement du messie davidique.
Son autorité repose sur une multitude de charismes. C’est avant tout un médiateur dont la mission est de faire triompher le droit de Dieu en prenant soin des plus faibles.

 

Le deuxième Isaïe (Is 40-55)

Le contexte historique du deuxième Isaïe est radicalement différent de celui du premier. On se situe ici vers la fin de l’Exil à Babylone, entre 550 et 539.
Une analyse fine du texte révèle qu’il y a deux grandes sections dans cet ouvrage, correspondant probablement à deux périodes de rédaction :

Les chapitres 40-48

Ils appartiennent à la première phase du ministère du prophète. On y trouve quatre préoccupations:

• Les exilés sont tentés de céder au découragement, et le prophète va réconforter les déportés, en rappelant que leur Dieu est le Dieu créateur. Il rappelle aussi qu’Israël a été élu par le Seigneur et que cela lui confère un statut unique au sein de la création.

• Certains exilés accusent le Seigneur d’ingratitude envers son peuple. Le prophète réagit vigoureusement à ces accusations et les retourne contre eux, en rappelant le péché du peuple.

•  Nombreux sont les exilés séduits par les dieux babyloniens. Le prophète va donc fortement insister sur ce péril en dénonçant l’impuissance des idoles et l’inutilité du culte qui leur est rendu.

•  Enfin, beaucoup de Juifs sont choqués par le choix de Cyrus par le Seigneur, un roi païen, pour libérer son peuple. Cette partie du livre veut leur montrer que Cyrus est bien le serviteur et le messie du Seigneur.

 

Les chapitres 49-55

A partir du chapitre 49, le ton change et on entre dans une seconde phase du ministère du prophète. Les thèmes polémiques du début du livre ne sont pas repris. Le deuxième Isaïe semble maintenant s’adresser à des fidèles du Seigneur, à des convaincus.

La dominante est la promesse de restauration, de retour au pays, de salut imminent. Il s’agit d’encourager une minorité souvent persécutée par les autres exilés qui n’entrent pas dans cette façon de voir.

L’auteur développe aussi le thème de l’universalité du salut. Les nations ne sont plus présentées comme les ennemis de Dieu, mais comme des peuples en attente de conversion. Le rôle d’Israël va être d’amener ces peuples à reconnaître le seul vrai Dieu, le Seigneur.

 

L’exil avait profondément fait douter Israël sur la capacité de son Dieu à conduire l’histoire et à sauver son peuple. Le prophète répond à ces interrogations :

• L’unicité de Dieu est clairement et systématiquement affirmée.

• A l’inverse, la preuve de l’inexistence des autres dieux est leur incapacité à prévoir ce qui va arriver et à faire advenir quoi que ce soit. La preuve que le Seigneur est ce qu’il prétend être, c’est qu’il annonce à l’avance ce qu’il va réaliser et qu’il le réalise effectivement.

• Puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu, il faut repenser la place d’Israël parmi les nations. Israël reste le peuple de Dieu mais sa mission prend un contour nouveau. Le salut d’Israël – qui prend concrètement la forme de la libération d’exil et du retour sur sa terre – ne saurait être un simple retour à la situation antérieure. Israël devient le peuple chargé d’annoncer aux hommes ce Dieu unique qui est aussi leur Dieu. C’est une mission d’évangélisation, une bonne nouvelle qui commence par l’annonce de la libération d’Israël et qui culmine avec la venue des peuples à Jérusalem pour reconnaître l’unique Dieu créateur et sauveur de tous les hommes.

Cette annonce du salut d’Israël et des nations trouvera son aboutissement en Jésus-Christ. Le deuxième Isaïe est le prophète qui anticipe le plus les changements de perspectives apportés par le Nouveau Testament.

 

Le troisième Isaïe (Is 56– 66)

Ces chapitres ne semblent pas avoir été rédigés par un auteur unique. Toutefois, il ne s’agit pas d’une simple compilation, car les différentes prophéties sont organisées de manière assez précise.

Le livre cherche d’abord à expliquer pourquoi le salut tarde à venir, malgré le retour d’exil. On trouve ici un écho de la déception créée par ce retour d’exil dont les réalisations paraissent bien modestes comparées aux annonces des prophètes antérieurs. Le prophète réaffirme que la faute n’en incombe pas à Dieu, mais aux hommes.

Le prophète estime nécessaire d’entreprendre une réforme en profondeur de la communauté revenue d’exil. L’injustice sociale l’amène à s’adresser aux pauvres à qui la nouvelle du salut est destinée en priorité.
Alors que la reconstruction du Temple et la reprise du culte sacrificiel occupent les esprits, il met l’accent sur le culte spirituel. Celui-ci doit faire droit à la justice.

 

L'art et le livre d'Isaïe
Les peintures et sculptures représentant le livre d'Isaïe.

Peintures et sculptures du 8ème au 21ème siècle

 

Le prophète Isaie - Kyr Manuel EvgenikosLe prophète Isaïe – de Kyr Manuel Evgenikos (1384 – 1396), Fresque de l’Eglise du Saint Sauveur (Géorgie)

 

L'arbre de Jessé - Enluminure du Psautier d’Ingeburge de DanemarkL’arbre de Jessé – Enluminure du Psautier d’Ingeburge de Danemark – début XIIIème siècle, Musée Condé (Chantilly)

 

Le prophète Isaie -Le PéruginLe prophète Isaïe (1496 – 1498), Le Pérugin

 

La musique et le livre d'Isaïe
Les musiques faisant référence au livre d'Isaïe.

Alexandre Tansman, Isaïe le prophète, 1950

Handel, The Messiah, Comfort ye my people (Is 40,1-3), récitatif, accompagné (tenor)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, Every valley shall be exalted (Is 40,4), air (tenor)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, And the glory of the Lord (Is 40,5), choeur
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, Behold, a virgin shall conceive (Is 7,14), récitatif (contralto)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, O thou that tallest good tidings to Zion (Is 40,9) ; Arise, shine, for thy light is come, and the glory of the Lord is risen upon thee (Is 60,1), air (contralto) et choeur
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, For behold, darkness shall cover the earth (Is 60,2-3), récitatif, accompagné (basse)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, The people that walked in darkness (Is 9,1 = King James Version 9,2), air (basse)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, For unto us a child is born (Is 9,5 = King James Version 9,6), choeur
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, Then shall the eyes (Is 35,5-6), recitative (contralto)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, He shall feed his flock (Is 40,11), air (contralto)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, He was despised (Is 53,3) ; He gave his back (Is 50,6), air (contralto)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, Surely he hath borne our griefs (Is 53,4-5), choeur
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, All we like sheep (Is 53,6), choeur
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, The Messiah, He was cut off out of the land of the living (Is 53,8), recitative, accompagné (ténor)
Image de prévisualisation YouTube

 

Handel, Coronation Anthems, My Heart Inditing, “Kings shall be thy nursing fathers, and queens thy nursing mothers” Is 49,23
Image de prévisualisation YouTube

 

JOAN BAEZ « Jerusalem »
Image de prévisualisation YouTube

 

BACH JS -BWV 140 – Réveillez vous, la voix nous appelle



JS Bach Cantatas – Volume VI – Favorite Cantatas by American Bach Soloists

 

Bob Marley, Exodus, 1976 (Reggae)
La chanson de Bob Marley affirme qu’il est temps de quitter Babylone et de retourner dans la mère patrie. Comme le Deuxième Isaïe, Marley emploie des images de l’Exode et le langage de la création qui va apporter l’espoir.
Image de prévisualisation YouTube

 

Le cinéma et le livre d'Isaïe
Les films faisant référence au livre d'Isaïe.

Les chariots de feu, film de Hugh Hudson, de 1981
Au lieu de participer à la course du 100 mètres des Jeux Olympiques d’été de 1924 qui a lieu un Dimanche, Eric Liddel se rend à l’église écossaise de Paris et lit Isaïe 40,15ss

15 Behold, the nations are as a drop of a bucket, and are counted as the small dust of the balance… 17 All nations before him are as nothing; and they are counted to him less than nothing, and vanity… 23 That bringeth the princes to nothing; he maketh the judges of the earth as a vanity… 28 Hast thou not known? Hast thou not heard, that the everlasting God, the LORD, the Creator of the ends of the earth, fainteth not, neither is weary? … 29 He giveth power to the faint; and to them that have no strength he increaseth might… 31 But they that wait upon the LORD shall renew their strength; they shall mount up with wings as eagles; they shall run, and not be weary; and they shall walk, and not faint.
Image de prévisualisation YouTube

 

Pour aller plus loin dans le livre d'Isaïe

Plan du livre d’Isaïe:

I – Premier Isaïe

1 – Oracles contre Juda et Jérusalem (1-5)

• En-tête (1,1)
• L’oracle contre Juda (1,2-31)
• Jérusalem au centre du monde (2,1-5)
• Le jour du Seigneur (2,6-22)
• Le désordre à Jérusalem (3,1-15)
• Les frivoles de Jérusalem (3,16-4,1)
• Les rescapés de Sion (4,2-6)
• Le chant de la vigne (5,1-7)
• La malédiction (5,8-25)
• La venue des Assyriens (5,26-30)

2 – Le cycle de l’Emmanuel (6-12)

• La vocation du prophète (6,1-13)
• Le livret de l’Emmanuel (7,1-9,6)
• Le jugement du royaume du Nord et de sa capitale Samarie (9,7-20)
• Les mauvais juges (10,1-4)
• Les oracles contre l’Assyrie (10,5-34)
• Les perspectives d’avenir (11,1 – 12,6)

3 – Oracles sur les nations païennes (13-23)

• Babel (13,1-14,23)
• Assur (14,24-27)
• La Philistie (14,28-32)
• Moab (15,1-16,14)
• Damas et Ephraïm (17,1-6)
• Contre les pratiques idolâtriques (17,7-14)
• Koush (18,1-7)
• L’Egypte (19,1-20,6)
• Babel (21,1-10)
• Douma (21,11-12)
• Les tribus arabes (21,13-17)
• La « vallée de la vision » (22)
• Tyr (23,1-18)

4 – Grande apocalypse d’Isaïe (24-27)

• Le Seigneur ravage la terre (24,1-23)
• Le chant d’action de grâce (25,1-5)
• Le festin de la fin des temps et la chute de Moab (25,6-12)
• La louange et l’action de grâce (26,1-19)
• Le châtiment des habitants de la terre (26,20-21)
• Le châtiment de Léviathan (27,1)
• Le chant de la vigne (27,2-5)
• Le rétablissement du peuple (27,6-13)

5 – Oracles variés (28-33)

• La fin de Samarie (28,1-6)
• Contre les prêtres et les prophètes (28,7-13)
• Contre les alliances (28,14-22)
• L’exemple du laboureur (28,23-29)
• Le siège et le salut d’Ariél (29,1-8)
• Le peuple aveugle (29,9-12)
• La religion hypocrite (29,13-14)
• Les politiciens (29,15-16)
• Les perspectives de salut (29,17-24)
• L’Egypte qui ne peut sauver (30,1-7)
• Le châtiment des coupables (30,8-17)
• Le pardon de Dieu (30,18-26)
• Le jugement des nations (30,27-33)
• L’illusion d’une alliance avec l’Egypte (31,1-3)
• Le Seigneur entre en guerre contre l’Assyrie (31,4-9)
• Le roi juste (32,1-5)
• Le fou et le noble (32,6-8)
• Les insouciantes (32,9-14)
• Le futur règne de justice et de paix (32,15-20)
• La prière dans la détresse (33,1-6)
• Le secours du Seigneur (33,7-16)
• La future gloire de Sion (33,17-24)

6 – Petite apocalypse d’Isaïe (34-35)

• Le châtiment de Moab et des nations (34,1-17)
• La délivrance d’Israël (35,1-10)

7 – Autour du siège de Jérusalem en – 701 (36-39)

• La campagne de Sennachérib (36,1 – 37,38)
• La maladie et la guérison du roi Ezéchias (38,1-22)
• L’ambassade babylonienne (39,1-8)

 

II – Deuxième Isaïe

1 – La toute-puissance du Dieu créateur

• L’annonce de la consolation d’Israël (40,1-2)
• Les chemins du Seigneur (40,3-5)
• La parole de Dieu (40,6-8)
• La bonne nouvelle annoncée à Sion (40,9-11)
• Yahvé, le seul grand Dieu (40,12-17)
• L’inconsistance des idoles (40,18-20)
• Yahvé, l’unique grand Dieu (40,21-26)
• L’appel à la confiance (40,27-31)

2 – Présentation de Cyrus

• La vocation de Cyrus (41,1-5)
• L’inutilité des idoles (41,6-7)
• Rassurer Israël (41,8-16)
• Le retour au pays (41,17-20)
• Yahvé maître des événements (41,21-24)
• Yahvé prédit la victoire de Cyrus (41,25-29)
• Premier cantique du serviteur (42,1-7)

3 – L’annonce de la chute de Babylone et du retour d’exil

• L’histoire contrôlée par Dieu (42,8-9)
• Le chant de victoire (42,10-12)
• L’action de Dieu (42,13-17)
• La critique contre Israël sourd et aveugle (42,18-25)
• Le retour d’Israël sous la protection de Dieu (43,1-7)
• Yahvé toujours maître des événements (43,8-13)
• L’annonce de la chute de Babel (43,14-15)
• Le retour d’exil comme un nouvel Exode (43,16-21)
• La critique contre l’ingratitude d’Israël (43,22-28)
• La venue de l’Esprit de Dieu (44,1-5)
• Yahvé est le seul Dieu (44,6-8) et les idoles ne sont rien (44,9-20)
• L’appel à la conversion et au repentir (44,21-22) débouchant sur un chant de joie des rachetés (44,23)
• Cyrus, instrument de salut suscité par Yahvé (44,24-45,13)
• Les ennemis soumis (45,14-17)
• Seul Yahvé annonce à l’avance ce qui va se passer (45,18-19)
• La future conversion des peuples (45,20-25)
• La chute de Babylone et de ses dieux (46,1-47,15)
• L’accomplissement de ce qui avait été annoncé par le Seigneur (48,1-11)
• Cyrus mandaté par le Seigneur (48,12-15)
• L’évocation des événements passés (48,16-19)
• L’invitation à sortir de Babylone (48,20-22)
• Le deuxième cantique du serviteur (49,1-6+7-9)

4 – Le retour d’exil

• Le retour des exilés (49,10-13)
• La reconstruction de Sion (49,14-21)
• Les nations au service d’Israël (49,22-23)
• Le butin du tyran (49,24-26)
• Yahvé a rejeté mais la répudiation n’est pas définitive (50,1-3)
• Le troisième cantique du serviteur (50,4-11)
• La certitude de la délivrance (51,1-8)
• Le bras de Yahvé va se réveiller (51,9-11)
• Inutile dès lors d’avoir peur des hommes (51,12-16)
• Après Sion, la colère de Dieu passe sur d’autres peuples (51,17-23)
• Le peuple de Dieu va être libéré très bientôt (52,1-12)
• Le quatrième cantique du serviteur (52,13-53,12)
• La Jérusalem future (54,1-17)
• Le salut offert (55,1-13)

 

III – Troisième Isaïe

1 – Les questions essentielles (56-58)

• Les promesses à ceux qui pourraient se sentir exclus (56,1-8)
• La question des mauvais pasteurs (56,9-12)
• La raréfaction des justes (57,1-2)
• L’idolâtrie (57,3-13)
• La consolation des affligés (57,14-21)
• La question du jeûne (58,1-14)

2 – Le retard du jugement à cause du péché des hommes (59)

3 – Le cœur du livre (60-62)

• La gloire de la future Jérusalem (60,1-22)
• Le Messie et l’annonce de la bonne nouvelle (61,1-11)
• La nouvelle Sion (62,1-12)

4 – Le jugement de Dieu (63,1-6)

5 – La lamentation (63,7-64,11)

6 – La venue du salut (65-66)

• Le rejet de l’idolâtrie (65,1-7)
• La destinée des bons et des méchants (65,8-16)
• Les cieux nouveaux et la terre nouvelle (65,17-25)
• Le culte spirituel (66,1-4)
• La venue du salut (66,5-9)
• La joie du peuple élu (66,10-17)
• Le rassemblement de toutes les nations (66,18-24)


Je fais un don