Le livre de Nahum, « Dieu délivre son peuple du malheur »

Dans l’histoire des peuples, il survient parfois des catastrophes (famine, guerre, épidémies,…). Parfois, les croyants y voient un sens. Pourtant, lorsque ces catastrophes disparaissent, tout le monde se réjouit.

Longtemps l’Assyrie a terrorisé ses voisins. Son armée imposa sa volonté à force de cruauté et de violence. Des prophètes avaient déclaré que l’Assyrie était l’instrument de Dieu pour ramener Israël dans le droit chemin.

Mais dès que Ninive, sa capitale, est prise par ses ennemis, tous ceux qu’elle a asservis se réjouissent.

Le livre de Nahum est ainsi un poème de remerciement à Dieu pour avoir libéré Israël de son ennemi. Le seul maître de l’histoire, c’est Dieu.

Accéder au texte de la Bible

Sens du livre de Nahum
L'annonciation du bonheur du royaume de Juda, et la destruction de la capitale de l'Assyrie.

1 – Nahum annonce le bonheur pour le royaume de Juda

Nahum fait l’unanimité en tant que poète, moins en tant que prophète.

On a vu en lui un prophète cultuel, un professionnel rémunéré pour dire des oracles à portée plus ou moins magique contre l’ennemi d’Israël. Il annonce la chute de Ninive mais ne dit rien de la montée babylonienne et du risque que va courir Jérusalem.

Nahum a été reconnu comme prophète, et spécialement un prophète de bonheur. Il annonce en effet le bonheur pour Juda, petit royaume humilié qui va être libéré du joug d’un oppresseur impitoyable.

Il annonce une libération de ce qui semblait pour beaucoup être un châtiment. Le livre ne dénonce pas les fautes de Juda mais annonce la fin de sa punition.

 

2 – La destruction de la capitale de l’Assyrie

La destruction de Ninive constitue le second thème du livre. La ville personnifie tout le mal que les hommes peuvent faire à d’autres hommes.
A travers elle, c’est toute la violence que Dieu condamne : l’oppression des plus faibles, les meurtres, le pillage, la déportation…

Nahum manifeste la puissance du Dieu d’Israël, ce qui constitue une véritable profession de foi. En effet, il l’annonce à une époque où il n’est pas du tout évident que Ninive ne s’effondre.

En dénonçant Ninive, il vise aussi tous les Juifs qui collaborent avec elle, à commencer par Manassé.

 

Histoire de la rédaction du livre de Nahum
Ce livre ne possède pas d'en-tête permettant de dater son contexte historique.

Le livre mentionne la chute de Thèbes qui a eu lieu quand l’armée du roi assyrien Assurbanipal intervint en Égypte vers 667/663 av. J.-C. C’est peut-être peu après cette date qu’il faudrait faire remonter le livre de Nahum. Peut-être entre 652 et 648 au moment où d’importants troubles déstabilisèrent l’empire assyrien.

 

L'art et le livre de Nahum
Les peintures et sculptures représentant le livre de Nahum.

Peintures et sculptures du 8ème au 21ème siècle

 

Le prophète Nahum - Bacio Bartolomeo BaldiniLe prophète Nahum de Bacio Bartolomeo Baldini (1436), Musée du Louvre

Cette image de Nahum appartient à une série de burins. Les planches associent les patriarches de la Génèse (Noé,Abraham, Isaac et Jacob), des prophètes ainsi que Joseph, l’époux de Marie.

 

La musique et le livre de Nahum
Les musiques faisant référence au livre de Nahum.

Dietrich Buxtehude: Membra Jesu Nostri – I. Ad pedes (17ème siècle)
Image de prévisualisation YouTube
Ecce super montes                                                    Voici sur les montagnes
pedes evangelizantis                                                 les pieds du messager
et annunciantis pacem                                             qui annonce la paix (Na 2,1)

 

Pour aller plus loin dans le livre de Nahum

Plan du livre de Nahum:

• Titre (1,1)
• Psaume alphabétique (1,2-8)
• Oracles sur Juda (1,9-14)
• Annonce du salut (2,1.3)
• Annonce de la chute de Ninive

o Assaut contre la ville (2,2.4-11)
o Interpellation du lion d’Assur (2,12-14)
o Nouvelle vision sur la prise de la ville (3,1-7)
o L’exemple de No-Amon (Thèbes) (3,8-11)
o La fin de Ninive (3,12-17)
o Lamentation funèbre (3,18-19)


Je fais un don