Le chef d’entreprise, qui sert-il ?

Dans l’esprit de nombreux chrétiens (surtout s’ils sont français), il ne fait pas bon de réussir économiquement. Mais cette détestation du riche s’appuie souvent -outre les sentiments de jalousie et de défiance que nous connaissons bien dans notre pays- sur une mauvaise lecture de la Bible.

De plus, on confond souvent « Riche » et « Chef d’entreprise » en oubliant souvent deux choses :

  • En France, on acquière la richesse le plus souvent par héritage et parfois par le mariage.
  • Les chefs d’entreprise de TPE/PME sont la plupart du temps des gens d’extraction modeste. L’aventure de l’entreprise est pour eux l’occasion de prendre leur destin en main et de progresser socialement.
Le chef d'entreprise, un créateur ?

Le chef d’entreprise, un créateur ?

Que dit l’Evangile sur le riche et l’entrepreneur ?

On peut citer la confrontation de Jésus avec les marchands du temple, où les marchands ne pensent qu’à faire de l’argent…

A l’inverse, il y a la « parabole des Talents » qui encourage à mettre en valeur ce qui nous a été donné par notre naissance, notre culture, notre éducation…

Mais aussi le texte que l’on appelle improprement « La parabole du riche insensé », on pourrait aussi lui donner le nom de « La parabole du chef d’entreprise qui a réussi ! » :

  • C’est un des textes souvent les plus mal compris. On en retient sans trop réfléchir que les riches sont mauvais et que finalement c’est bien fait pour eux ! Grave erreur, car l’essentiel de la parole du Christ se trouve à la toute fin de l’histoire.
  • Tout l’enjeu de la richesse n’est pas l’accumulation mais l’utilisation qu’on en fait : est-ce pour sa propre satisfaction personnelle ou est-ce pour participer à la Création dans le sens voulu par Dieu ? Sur la forme de cette participation, à chacun de trouver comment faire au mieux en fonction de ses compétences.

Ce texte montre bien qu’il est plus difficile de se laisser saisir par la Parole de Dieu quand on est un créateur d’entreprise.

C’est peut-être aussi pour cela que la maladie, le handicap ou la mort d’un proche sont souvent un moyen privilégié pour faire l’expérience de notre faiblesse et par la même de se laisser saisir par les paroles du Christ.

Dieu ne déteste pas les créateurs d’entreprise, bien au contraire !

En prenant des risques, en créant des emplois, ils sont au contraire des plus précieux. La vraie question pour le chef d’entreprise qui a réussi est « Qu’as-tu fait de ton argent ? Est-ce que tu t’en sers pour ton plaisir propre, ou est-ce que tu l’investis pour aider ceux qui sont dans la difficulté et aussi pour faire connaître l’Évangile ? ».

Entreprendre en espérance : le témoignage d’un dirigeant chrétien :

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour en savoir plus

Des associations

Il existe un mouvement qui regroupe exclusivement les dirigeants et entrepreneurs chrétiens :

Il existe aussi d’autres lieux pour réfléchir et partager sur son travail :

Des livres


Je fais un don