Trop de pression au boulot : comment arriver à débrancher ?

A un moment où l’activité économique est difficile, la pression au travail s’est accrue. Il faut d’ailleurs se battre toujours plus pour maintenir le carnet de commande ou son poste. Cela se fait souvent au détriment des journées de travail qui s’allongent et du rythme qui augmente.

En plus, avec les nouvelles technologies, c’est un vrai bonheur ! Nous sommes joignables à toute heure pour régler un problème avec un client ou un fournisseur. La séparation entre travail et vie personnelle est de moins en moins claire. En d’autres termes, les difficultés rencontrées au travail nous suivent quand on rentre chez soi le soir.

Trop de pression au boulot : comment arriver à débrancher ?

Trop de pression au boulot : comment arriver à débrancher ?

Pression au travail : des effets collatéraux qui font mal

Ne rêvons pas, la variable d’ajustement, c’est notre résistance nerveuse.

Les symptômes ?

  • Irritabilité.
  • Sommeil difficile à trouver ou réveil fréquent en pleine nuit.
  • Consommation accrue de produits dopants (caféine, drogues diverses et variées,…).
  • Dialogue difficile en couple et avec les enfants.

Les risques à terme ?

  • Difficultés conjugales pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au divorce.
  • Absence de relations avec ses enfants « de toute façon, tu ne t’es jamais occupé de moi ! Jamais je ne ferai un métier comme le tien ».
  • Baisse de performance professionnelle et perte de clairvoyance.
  • Dans les cas les plus graves : « burn out », littéralement le risque de « griller sur place ».

Se donner des moments pour respirer

Cela peut être de pratiquer du sport pour « évacuer » ou de sortir du travail en s’investissant dans une association pour aider des personnes en difficulté (on relativise alors bien souvent sa propre situation).

Éviter de « baigner » dans les mauvaises nouvelles. Dans ce cas, la solution peut être radicale : ne plus regarder les journaux télévisés ou la radio qui mettent en avant systématiquement ce qui ne va pas.

Prendre un petit temps avant de rentrer à la maison. Pour Isabelle : « quand je rentre du travail, les enfants me tombent littéralement dessus. Pour être bien avec eux, je m’arrête sur un parking à 500 mètres de la maison et j’écoute 10 minutes de la musique dans la voiture. C’est le moyen tout simple que j’ai trouvé pour décompresser avant ma seconde journée le soir avec les enfants ».

L’église de La Défense : des activités pour couper avec le bureau :

Quelques pistes pour gérer la pression au boulot

  • Trouver des lieux pour parler. Plus on ressasse, moins on relâche. Afin d’éviter d’engager une spirale infernale, il faut échanger sur ce que l’on vit et ressent avec son conjoint, en famille, ou avec des amis.
  • Prendre du recul. Échanger avec d’autres qui vivent les mêmes situations. Pour cela il existe de nombreuses équipes qui permettent de partager sur ce que l’on vit. «L’Action Catholique » organise ainsi des réunions mensuelles entre personnes qui vivent la même réalité sociale (entrepreneurs ou cadres, monde ouvrier, monde rural,…).

Quelques questions qui peuvent aider

  • Pourquoi suis-je irritable ?
  • Pourquoi je suis stressé ?
  • Quels sont les moments de respiration que je me donne ?
  • N’ai-je pas tendance à me prendre pour un dieu qui contrôle tout ?
  • Quels sont mes critères de réussite (argent, reconnaissance,…) ?
  • Quel temps je prends gratuitement pour être avec mes enfants, mon conjoint,…?

Pour en savoir plus

Il existe des lieux pour réfléchir et partager sur son travail.

Des associations

Des livres

  • Au-delà de la souffrance au travail – clés pour un autre management – Olivier Tirmarche – Ed Odile Jacob.
  • Bien gérer la pression : rester maître de soi et de la situation ! – Friedel John et Gabriele Peters-Kühlinger – Ixelles éditions.
  • Savoir lâcher prise : cessez de vous suradapter et retrouvez le vrai sens de la vie ! – Denis Doucet – Ixelles éditions.
  • Ne plus craquer au travail – Dominique Servant – Ed Odile Jacob.

Je fais un don