Maladie d’Alzheimer : quand celui que nous aimons nous quitte

Ceux qui ont vécu la maladie d’Alzheimer d’un proche l’ont vécu dans leur chair : un long manteau de solitude couvre lentement et irrémédiablement celui qu’on a aimé. La mort survient avant l’heure.

Maladie d'Alzheimer quand celui que nous aimons nous quitte

Maladie d’Alzheimer quand celui que nous aimons nous quitte

Un « départ » long et douloureux

« Je préfère qu’il soit mort. A la fin c’était vraiment trop dur pour lui et pour la famille. Je ne reconnaissais plus celui qui a été mon mari pendant 52 ans ». Maryvonne se souvient avec émotion des derniers instants de la vie de son époux, resté 4 ans dans une MAPAD (Maison d’Accueil au Personnes Âgées Dépendantes).

La maladie d’Alzheimer peut être plus douloureuse qu’une mort car tous les repères ont volé en éclat dès l’apparition de cette maladie terrifiante. Le sol s’est d’abord dérobé lorsque nous mettons un nom sur la maladie de celui que nous aimons.

Puis vient le long temps de la disparition par bribes, au rythme de l’évasion de son cerveau et de son esprit. Nous ne reconnaissons alors plus celui que nous avons aimé et pouvons souhaiter qu’il quitte ce monde.

Et pourtant, cette personne qui ne nous reconnait plus et qui ne peut plus rien faire a une valeur essentielle. Comme le dit le Père Potiron, prêtre à Nantes : « Qu’est-ce qui fait la valeur de quelqu’un lorsqu’il s’est absenté de lui-même ? C’est la manière dont il compte pour ses proches et la façon dont nous lui manifestons. En prenant soin de lui, nous manifestons qu’il compte pour nous et ainsi, dans cette relation d’amour, Dieu est présent ».

Être présent auprès des malades d’Alzheimer

Joseph Potiron, prêtre, dont une des activités pastorales est de fréquenter régulièrement une résidence où vivent des malades d’Alzheimer, nous partage son expérience.

Image de prévisualisation YouTube

La mort est-elle une fin ?

L’espérance chrétienne

Pour en savoir plus

Des associations

Des livres

  • Mieux affronter la maladie d’Alzheimer – Montserrat Orduna – Ed Pygmalion.
  • Maladie d’Alzheimer : Accompagner votre proche au quotidien – Jacques Selmès – Ed Libbey.

Je fais un don