L’épuisement parental : comment faire façe ?

Être parent, ce n’est pas toujours simple, et c’est surtout très fatiguant, d’autant plus avec les enfants en bas-âge et si est exercé à côté une activité professionnelle.

L’épuisement du ou des parents, tant physique que psychique, peut donc survenir un moment ou un autre à cette période de sa vie où il faut faire face à de nombreux défis ! Voici quelques pistes pour gérer au mieux la situation…

L'épuisement parental

L’épuisement parental

Repérer les syndromes d’épuisement parental

Avant d’envisager des pistes, il peut être judicieux de voir si plusieurs de ces signaux sont présents et s’ils sont durables ou simplement momentanés :

  • perte de mémoire,
  • insomnie/angoisses,
  •  problème de santé bénin,
  • caractère impatient,
  • excès verbal, non maîtrise de son langage,
  • difficultés à gérer les conflits,
  • saturation /débordements,
  • grande fatigue,
  • envie de fuir.

Les causes de l’épuisement parental

Bien sûr, elles sont variées en fonction de l’âge des enfants. En général, plus l’enfant est jeune, plus la fatigue est présente.

Surcharge de travail, emploi, maladie, déménagement, enfant qui ne dort pas… C’est souvent l’accumulation d’évènements non gérés qui engendrent la fatigue, sans oublier le travail d’éducation des enfants qui se rajoute, ceux-ci sentant alors les parents fatigués.

Être parent, un travail loin d’être simple malgré le bonheur donné par l’enfant

Être parent est un vrai travail mal reconnu en tant que tel par la société et même par les proches… Tâches répétitives sans intérêt, pas de reconnaissance , pas de merci.

Quelle énergie et quelle patience faut-il pour s’occuper de sa famille ? Sacrifice, frustration, amertume, fatigue, on entend alors plus les critiques que les encouragements.

Comment faire face à l’épuisement parental ?

Ne pas oublier de respirer !

Ne pas oublier de respirer !

Plusieurs actions et réflexions peuvent être menées :

  • s’arrêter 10 mn, souffler, et respirer profondément.
  • accepter les erreurs, l’imperfection. Pourquoi répondre aux enfants dans la perfection à tous leurs besoins ?
  • prendre soin de soi (sport, film, sortie -même courte- sans les enfants).
  • se faire aider quand c’est possible (tante, amis, grand parents, cousins, cousine).
  • ne pas croire qu’on peut tout faire seul(e).
  • expliquer aux enfants que tout n’est pas possible.

Le repos même court est très important. Fermer les yeux et savoir faire le vide, écouter en soi… tout cela permet de se ressourcer.

On peut également se poser les questions suivantes :

  • qu’est-ce que j’aimerai faire ?
  • qu’est-ce qui me ferait du bien ?
  • de quoi ai-je envie ?

Quelques idées lorsqu’on est avec le ou les enfants :

  • ranger la chambre en 10 mn chrono, le 1er des enfants qui a fini a gagné.
  • partir dans la nature pour des jeux et un pique-nique.
  • qui prépare le repas ce soir ?
  • faire un plateau télé le vendredi soir.

Et si vraiment ça devient insoutenable, demander à des amis ou de la famille de les prendre un week-end, ou les inscrire dans une activité qui les fatigue. Le jeu et l’humour sont souvent de bonnes solutions.

Et si cela devient vraiment trop dur, il faut alors prendre du recul et en parler. Parfois, on trouve des solutions auprès de vieilles mamans ou papas expérimentés.


Je fais un don