L’Exode, Dieu libère Israël de l’esclavage

Le peuple hébreu était venu en Égypte avec la présence de Joseph, le fils de Jacob (La Genèse). Désormais, il prospère. Mais cela entraîne la jalousie des Égyptiens. Lorsqu’un nouveau Pharaon arrive au pouvoir, il décide de soumettre les Hébreux à la corvée, et ordonne de tuer tous les garçons qui naissent.

Moïse échappe à cette situation car ses parents l’abandonnent sur le Nil. Recueilli par la fille de Pharaon, il reçoit une éducation princière. Choqué par le comportement des gardiens égyptiens, il tue l’un d’eux et s’enfuit dans le désert. Après s’être marié à la fille d’un prêtre du pays de Madiân, il rencontre Dieu qui se manifeste à lui du sein d’un buisson ardent. Le Seigneur explique à Moïse sa mission: faire sortir ses frères d’Égypte et les conduire à la Terre Promise.

Après avoir hésité, Moïse s’engage dans ce qui lui parait être une aventure risquée. Dieu l’aide en déclenchant des évènements (les plaies d’Egypte). Au cours de la dixième plaie (Ex 12,13-27), l’ange exterminateur, envoyé par Yahvé, frappait les premiers-nés des Égyptiens, mais épargnait ceux des Hébreux en « passant » (verbe passah en hébreu, c’est l’origine du mot « Pâque » ; en Anglais «Passover» = to pass over) au-dessus de leurs maisons marquées du sang d’un agneau. Voyant que tous les premiers-nés d’Égypte sont touchés, le Pharaon décide de laisser partir Israël. A partir de ce jour, la fête de la Pâque va devenir la fête de la libération d’Égypte.

Guidés par Dieu qui se manifeste sous la forme d’une colonne de feu, les Hébreux se dirigent vers la mer des Roseaux. Pharaon regrette sa décision qui le prive d’une main-d’œuvre nombreuse et bon marché. Il décide alors de poursuivre les Hébreux dont la marche est bloquée par la mer. C’est alors qu’intervient l’épisode de la traversée de la mer. Les eaux s’ouvrent pour laisser passer les Hébreux, puis se referment pour engloutir l’armée Égyptienne.

Par étapes, le peuple avance dans le désert. Inquiet du manque de nourriture, le peuple proteste contre le Seigneur et l’accuse de lui avoir fait quitter l’Égypte pour le conduire à la mort. Le Seigneur nourrit alors son peuple en lui offrant des cailles mais aussi la manne, un aliment mystérieux qui arrive chaque matin sur le sol. En même temps, Moïse commence à former le peuple en instituant des juges, qui le secondent.

Arrivé au Sinaï, le peuple s’établit au pied de la montagne et se prépare à rencontrer le Seigneur. Plusieurs lois sont alors promulguées, dont les dix commandements (Décalogue) et le code de l’Alliance. Mais lorsque Moïse remonte sur la montagne pour recevoir d’autres lois et les instructions concernant la future construction du sanctuaire qui abritera l’arche d’alliance, la situation se retourne. En effet, le peuple s’impatiente, car il trouve que Moïse s’attarde trop sur la montagne. Il fabrique alors un veau d’or devant lequel tous se prosternent. Dans sa colère, Moïse brise les tables de la Loi avant de détruire la statue du Veau d’or. A la demande de Moïse, le Seigneur taille deux nouvelles tables de pierres sur lesquelles il grave à nouveau le Décalogue. Le livre se termine par la construction du sanctuaire mobile qui abrite l’Arche d’Alliance dans laquelle reposent les tables de la Loi.

Accéder au texte de la Bible

Sens du texte de l'Exode
Au-delà du récit lui-même de la libération des Hébreux, le Livre rejoint les aspirations de tous à la liberté. C’est ce qui en fait la force.

Tous ceux qui ont vécu une situation d’oppression le savent. Lorsque par miracle la situation change, toutes les perspectives sont bouleversées. Dans un même élan, ceux qui vivent cette expérience communient entre eux.

Soudain, ils se retrouvent tous frères et sœurs. Mais bien vite la vie reprend le dessus. De nouvelles chaînes apparaissent qu’il faut détruire à nouveau. Mais qu’importe, l’évènement libérateur a mis en marche et l’espoir renait sans cesse. Le souvenir de cet évènement permet de ne jamais se laisser abattre : quand tout paraissait perdu, nous avons été libérés. Même si la situation nous parait sans issue, ne désespérons pas. Dieu un jour nous libérera à nouveau.

Cette marche en avant, de libération en libération, n’est-elle pas le signe même de l’action de Dieu au cœur de chacun ? Dieu ne cherche-t-il pas justement à faire naître l’homme et la femme véritables, pleinement réconciliés avec eux-mêmes et avec les autres parce qu’ils le sont avec Dieu.

 

Personnages principaux de l'Exode
Moïse, Aaron, et Pharaon.

Moïse : en hébreu Mosheh, dont l’étymologie populaire est « tiré des eaux » (Ex 2,10). Son nom a une consonance égyptienne (cf. Ramsès, Thoutmôsis). Il est difficile de retrouver le visage historique de Moïse. Les auteurs des livres bibliques ont voulu célébrer le salut et la libération que Dieu a accomplis par Moïse. Il est très présent dans le Nouveau Testament. Ainsi, on le retrouve avec Elie lors de l’épisode de la Transfiguration (Mt 17). Jésus est présenté comme le nouveau Moïse qui vient libérer du péché toute l’humanité.

Aaron : frère de Moïse, il fut le premier grand-prêtre des Hébreux. Il laissa le peuple adorer le veau d’or (Ex 32). La figure d’Aaron devint de plus en plus importante avec l’instauration d’un grand-prêtre à Jérusalem à l’époque du Second Temple.

Pharaon : vient de l’égyptien per-âa, « la grande maison », ce nom désigne le roi de l’Egypte ancienne. Le mot est employé sans article, comme un nom propre, «Pharaon».

 

Histoire de la rédaction du texte de l'Exode
La documentation extra-biblique ne donne aucune indication que irait dans le sens du texte biblique.

De même aucun des personnages de l’Exode ne peut être identifié dans l’Histoire. On peut seulement dire que des groupes sémites ont été réduits en esclavage par la puissante Égypte entre le XVIe et le XIe siècles av. J.-C. La stèle de Merneptah, vers -1230 av. J.-C., fait mention de la victoire de ce souverain égyptien sur un groupe nommé « Israël » et situé en Canaan.

Nous trouvons dans le livre de l’Exode, des textes sacerdotaux (P) et des textes non-sacerdotaux. Parmi les textes sacerdotaux, mis par écrit à l’époque néo-babylonienne et à l’époque perse, nous pouvons distinguer une rédaction de base (Pg) et des textes secondaires (Ps). Les textes sacerdotaux vont insister sur la nécessité des rituels et du culte.

Parmi les textes non-sacerdotaux, certains remontent à l’époque assyrienne comme le récit de la naissance de Moïse qui s’inspire de la légende du roi Sargon d’Akkad. D’autres textes non-sacerdotaux, proches des deutéronomistes ou non, remontent aux époques néo-babylonienne et perse.

 

 

La musique et l'Exode
Les musiques faisant référence au texte de l'Exode.

Les dix commandements – CHOURAQUI-OBISPO
Image de prévisualisation YouTube

 

HAENDEL- Israel en Egypte
Image de prévisualisation YouTube

 

C.P.E. Bach, Die Israeliten in der Wuste
Image de prévisualisation YouTube

 

ROSSINI – Mose e Faraone – Dir. Ricardo Mutti
Image de prévisualisation YouTube

 

Max BRUCH – Oratorio Moses
Image de prévisualisation YouTube

 

Arnold Schönberg, Moïse et Aaron, 1957
Image de prévisualisation YouTube

 

Bruce Springsteen, “Mary Don’t You Weep” ou “Pharaoh’s Army Got Drowned”, negro spiritual
Image de prévisualisation YouTube

 

Louis Amstrong – Go Down Moses
Image de prévisualisation YouTube

 

Bob Marley – Exodus
Image de prévisualisation YouTube

 

Joe Strummer & The Mescaleros – Get Down Moses
Image de prévisualisation YouTube

 

Joan Baez, “Little Moses”, Folk 1979
Image de prévisualisation YouTube

 

Metallica, Creeping Death, Heavy Metal 1984
Image de prévisualisation YouTube

 

Boogie Down Productions, Why Is That?, Rap 1989
Image de prévisualisation YouTube

 

Cradle of Fith, Doberman Pharaoh, Heavy Metal 2003
Image de prévisualisation YouTube

 

La littérature et l'Exode
La littérature relative au texte de l'Exode.

Saint-Amant, Moïse sauvé, 1653

Vigny, « Moïse », Poèmes antiques et modernes, 1837

Théophile Gauthier, Le Roman de la Momie, 1858

Freud, Moïse et le monothéisme, 1939

Faulkner, Descends, Moïse, 1942

Isaac Bashevis Singer, « L’Habit de satin », Un jour de plaisir, 1969.
L’une des nouvelles évoque plus particulièrement la préparation de la Pâque dans la communauté juive de Varsovie avant 1914.

Gustavo Gutierez, Théologie de la Libération, 1972
C’est parce que Dieu a libéré son peuple d’une terre d’esclavage à la Terre promise que les chrétiens doivent s’engager pour plus de justice et libérer les pauvres et les exclus de conditions de vie difficiles qu’ils connaissent, en particulier en Amérique latine.

Elie Wiesel, Célébration biblique, 1976

Pierre Emmanuel, Tu, 1978

 

 

Le cinéma et l'Exode
Les films prenant pour référence l'Exode.

Les 10 commandements de Cécil B. DeMille, 1956

 

Le prince d’Egypte, 1998

 

 

Feuilleton TV, Holocauste de Marvin Chomsky, 1979
Célébration de la Pâque alors que les soldats nazis entrent dans le ghetto de Varsovie.

 

La folle histoire du monde de Mel Brooks, 1981
http://www.dailymotion.com/video/x5ycyq

 

Exodus d’Otto Preminger, 1960
Image de prévisualisation YouTube

 

Magnolia de Paul Thomas Anderson de 1999
De la même façon que l’asservissement des Israélites en Egypte est la conséquence de l’émigration en Egypte des fils de Jacob plusieurs générations auparavant, ce qui arrive aux principaux personnages de Magnolia est la conséquence de leurs actions passées. La référence à Ex 8,2 (« Aaron étendit la main sur les eaux d’Egypte, les grenouilles montèrent et recouvrirent la terre d’Egypte ») est omniprésente. Non seulement, il y a les grenouilles qui tombent du ciel à la fin du film, mais on trouvera des références à 8 et à 2 tout au long du film.
Image de prévisualisation YouTube

 

Pi de Darren Aranofsky 1998
Image de prévisualisation YouTube
Un jeune mathématicien Max Cohen (Sean Gullette) et des Juifs pieux pratiquant la guématria recherchent le Nom de Dieu qui contient 216 lettres et qui est appelé dans la tradition de la Kabbale le Shem ha-Meforash ou le Nom explicite. Il s’agit d’un nombre sacré et caché. Ce Nom vient d’Ex 14,19-21.

Chacun de ces trois versets du Livre de l’Exode est composé de 72 lettres dans le texte hébreu. Si on écrit ces trois versets de façon boustrophédon – un au-dessus de l’autre, le premier de droite à gauche, le deuxième de gauche à droite, et le troisième de droite à gauche – on obtient 72 colonnes de trois lettres.

L’arrangement des lettres hébraïques (avec la translittération de l’alphabet romain) :

Shem ha-Meforash
18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
י ך K ל L ה H ה H ם M י I ה H ל L א A ה H ך K א A ל L מ M ע O ס S י I ו V
ל L א A ק Q ר R ב B ז Z ה H א A ל L ז Z ה H כ K ל L ה H ל L י I ל L ה H
י I ו V ם M י I ה H ל L ע O ו V ד D י I ת Th א A ה H ש Sh מ M ט T י I ו V

36 35 34 33 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 19
ה מ M ך K ל L י I ו V ל L א A ר R ש Sh י I ה H נ N ח Ch מ M י I נ N פ P ל L
ן N ו V ה H ח Ch ש Sh ך K ו V י I א A ר R א A ת Th ה H ל L י I ל L ה H ו V
ד D ק Q ח Ch ו V ר R ב B ם M י I ה H ת Th א A ה H ו V ה H י I ך K ל L ו V

54 53 52 51 50 49 48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38 37
ו ן N נ N ע O ה H ד D ו V מ M ע O ע O ס S י I ו V ם M ה H י I ר R ח Ch א A
י I נ N מ M ח Ch נ N ה H י I ש Sh ר R א A ל L ו V י I ה H י I ה H ע O נ N
ת Th א A ם M ש Sh י I ו V ה H ל L י I ל L ה H ל L כ K ה H ז Z ע O ם M י I

72 71 70 69 68 67 66 65 64 63 62 61 60 59 58 57 56 55
ה ם M ה H י I ר R ח Ch א A מ M ד D מ M ע O י I ו V ם M ה H י I נ N פ P מ M
ו V י I ב B א A ב B י I ן N מ M ח Ch נ N ה H מ M צ Tz ר R י I ם M ו V ב B
ם M י I מ M ה H ו V ע O ק Q ב B י I ו V ה H ב B ר R ח Ch ל L ם M י I ה H

 

Les Simpson, Les Simpson dans la Bible, Saison 10, épisode 18 (première diffusion en France 8 janvier 2000)
Lisa rêve que Milhouse (Moïse) et tous les élèves de l’école élémentaire de Springfield sont les esclaves hébreux de Skinner (Pharaon).

 

Les Simpson, « Tu ne déroberas point » (Homer vs. Lisa and the 8th Commandment), Saison 2, épisode 13 (première diffusion en France le 1er Juin 1991).
Cet épisode fait explicitement allusion au huitième commandement « Tu ne déroberas pas » d’Ex 20,15 ou de Dt 5,19. Homer a installé illégalement le câble chez lui et toute la famille Simpson aime regarder les chaînes câblées. Mais Lisa a le sentiment que la famille enfreint le huitième commandement. Il faut noter que, dans la tradition catholique, il s’agit du septième commandement : « Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement ».

 

Pour aller plus loin dans le texte de l'Exode

Plan du livre de l’Exode:

I – Israël se délivre de l’Egypte

1 – L’oppression d’Israël en Égypte (Chapitre 1)

2 – Jeunesse et vocation de Moïse

• Naissance de Moïse (2,1 – 2,10)

• Fuite de Moïse en Madiân (2,11 – 2,22)

• L’appel de Moïse (2,23 – 4,26)

• Première entrevues avec Pharaon et difficultés avec les Hébreux (4, 27 – 7, 7)

3 – Les plaies d’Egypte et la Pâque

• Les plaies d’Egypte (7,8 – 11,10)

• La Pâque de la libération (12,1 – 13,16)

4 – La sortie d’Egypte

• Les départ des Hébreux et la marche jusqu’à la mer des roseaux (13,17 – 14,4)

• La poursuite de l’Armée Égyptienne et le miracle de la mer (14,5 – 14,31)

• Chant de victoire (15,1 – 15,21)

 

II– La marche au désert

1 – La marche dans le désert, la manne et les cailles (15,22-16,35)

2 – L’eau jaillie du rocher (17,1 – 17,7)

3 – Le combat contre les Amalécites (17,8 – 17,16)

4 – La rencontre avec Jéthro et l’institution des juges (chapitre 18)

 

III– L’alliance au Sinaï

1 – L’alliance et le Décalogue (19 – 20,21)

2 – Le code de l’alliance (20,22 – 23)

3 – Conclusion de l’alliance (chapitre 24)

4 – Prescriptions relatives à la construction du sanctuaire et à ses ministres (25 – 31)

5 – Le veau d’or et le renouvellement de l’alliance (32 – 34)

6 – Construction du sanctuaire (35 – 40)

 

Commentaires de l’auteur:

Attention de ne pas confondre Pâque et Pâques !

Pâque (au singulier, en anglais Passover) : en hébreu pessah ; en grec paskha, célébrée le 14 Nisan, cette fête juive commémore la sortie d’Egypte du peuple d’Israël.

Pâques (au pluriel, en anglais Easter) : fête chrétienne de la Résurrection de Jésus, Pâques est aussi un passage, Jésus passe de la mort à la vie et préfigure ainsi le passage du chrétien de la mort à la vie avec Dieu. Dans le récit de la Transfiguration, en saint Luc (Lc 9,31), Jésus s’entretient avec Moïse et Elie au sujet de son « exode » (en grec exodos, départ, mort).


Je fais un don