Le livre d’Esdras et le livre de Néhémie, « Un retour aux sources »

Les livres d’Esdras et de Néhémie décrivent les interventions de deux personnages importants qui vont jouer un rôle essentiel lors du retour de l’exil à Babylone et des difficultés rencontrées.

L’Exil prend fin avec la victoire de Cyrus en 538 avant J.-C. Lorsque le roi perse devient maître de l’empire babylonien, il fait publier un édit de libération. Un petit groupe entreprend de revenir à Jérusalem, mais il dispose de faibles moyens. La ville est en ruine et ne dispose plus de murailles pour la protéger.
Au début, seul l’autel du Temple est remis en service. Sous l’impulsion des prophètes Aggée et Zacharie, les responsables du peuple entreprennent de reconstruire le Temple. Les travaux débutent en – 520 et sont achevés en – 515.

Accéder au texte de la Bible : 1, 2

Sens des livres d'Esdras et de Néhémie
Avec le retour d'exil, le judaïsme se trouve divisé en trois composantes.

1. Les habitants du pays qui ne sont pas partis en déportation. Beaucoup voient d’un mauvais œil le retour des déportés, suspects de s’être contaminés au contact des païens. La théologie des nouveaux venus a beaucoup évoluée pendant l’exil et semble incompréhensible à ceux qui pensent avoir gardé l’authentique judaïsme sur la terre de leurs pères. De plus, Jérusalem appartient maintenant au district administratif de Samarie et le gouverneur de ce district tolère difficilement que l’on empiète sur son domaine d’autorité.

2. Les déportés de retour à Jérusalem. Ceux-ci font partie de l’élite qui avait été déportée. Ce sont des princes, des prêtres, des scribes et des savants. Ils considèrent avec une certaine condescendance ceux qui sont restés dans le pays, et qui, faute de chefs et de prêtres, ont erré et ont peut-être même contaminé le judaïsme avec des pratiques idolâtriques. Leur objectif est de reprendre fermement en main ces égarés.

3. Les Juifs qui sont restés à Babylone. Peu désireux de tenter l’aventure du retour dans une ville ruinée et sans défense, ils ont préféré demeurer au cœur de l’empire. Certains ont atteint des postes de haute responsabilité au sein de l’administration babylonienne puis perse et entendent bien, de là où ils sont, peser de leur influence sur la destinée de Jérusalem.

 

Les personnages principaux des livres d'Esdras et de Néhémie
L’œuvre réformatrice de Néhémie (445) a précédé celle d’Esdras (398).

Néhémie, le gouverneur

Néhémie est un exilé qui a fait fortune à Babylone et s’est élevé à de hautes fonctions à la cour d’Artaxerxès. Informé de la triste situation de Jérusalem, il obtient du roi l’autorisation de rebâtir l’enceinte de la ville. Il est nommé gouverneur de Judée et organise les travaux de restauration qui démarrent de façon rapide. Après de nombreuses tribulations relatées dans le livre de Néhémie, les murs principaux sont rebâtis en 52 jours.

Néhémie va ensuite s’attaquer à un double problème:

• le repeuplement de la ville : il recense les « authentiques » Juifs, c’est à dire ceux qui peuvent prouver qu’ils étaient revenus avec la première vague de rapatriés.

• l’assainissement de sa conduite : il prend diverses mesures pour lutter contre les mariages mixtes entre Juifs et païens.

Après son départ la situation ne va pas tarder à se dégrader, notamment du fait des agissements d’un opposant affirmé à cette réforme. Néhémie va revenir pour une seconde mission afin de rétablir la situation.

 

Esdras, le scribe

Pour le retour à plus de sainteté, Néhémie va recourir au service d’un autre personnage, Esdras. Après sa proclamation de la Loi lors de la première mission de Néhémie, il semble être rentré en Babylonie retrouver les cercles de juifs pieux non retournés à Jérusalem. Il va y rester jusqu’à ce que des nouvelles alarmantes de Jérusalem l’entraînent à y revenir. Cette fois, il arrive à Jérusalem avec un groupe d’éléments sûrs pour l’appuyer, muni d’un décret royal lui accordant les pleins pouvoirs pour faire en sorte que la loi de Dieu soit respectée à Jérusalem. Le problème principal reste celui des mariages mixtes. Après avoir exhorté le peuple à changer de conduite, Esdras met en place une commission d’étude de ces cas de mariages mixtes qui aboutira à l’expulsion des femmes étrangères à Israël.

 

Histoire de la rédaction des livres d'Esdras et de Néhémie
La base du texte est constituée par des récits autobiographiques attribuables directement à Néhémie ou à Esdras. L'auteur final du texte a également exploité des documents issus des archives de l'administration perse et rédigés en araméen.

Les archives du temple ou celles des grandes familles sacerdotales peuvent avoir contribué à l’élaboration des listes de noms et des généalogies.

Esd 1-6 est l’unité la plus tardive de l’ensemble Esdras-Néhémie qui fut introduite après la fusion du « mémoire d’Esdras » (Esd 7-10) et du « mémoire de Néhémie » (Ne 1-13). Nous pouvons noter que certains passages d’Esd 1-6 sont écrits en araméen : Esd 4,8-6,18. Esd 1-6 provient d’un milieu sacerdotal.

Le livre est donc écrit après 330 avant J.-C., sans qu’il soit possible de plus préciser.

 

 

Pour aller plus loin dans les livres d'Esdras et de Néhémie

Plan des livres d’Esdras et de Néhémie:

Le Livre d’Esdras

1 – La situation en Judée

•    L’édit de Cyrus (1,1-11)

•    Premier retour de Chechbaççar (1,11)

•    La liste des déportés revenus avec Zorobabel (2,1-70)

•    La reconstruction du Temple (3,1 – 6,22)

2 – Le voyage et l’intervention d’Esdras

•    Présentation d’Esdras et son voyage à Jérusalem (7,1-10)

•    Le document royal qui donne autorité à Esdras (7,11-26)

•    La prière d’Esdras (7,27-28)

•    Le voyage (7,28-8,36)

•    La réglementation sur le mariage des Juifs avec des étrangères (9,1-15)

•    L’expulsion des étrangères hors de Jérusalem (10,1-17)

•    La liste des coupables de mariages mixtes (10,18-44)

 

Le livre de Néhémie

1 – La première mission de Néhémie (1-7)

• Le voyage vers Jérusalem (1,1-2,10)

• A Jérusalem (2,11 – 7,72)

2 – La première mission d’Esdras (8-9)

• Esdras organise la lecture publique de la Loi (8)

• Esdras organise un jeûne et une célébration pénitentielle (9)

3 – Retour sur la première mission de Néhémie (10,1-13,3)

• Les engagements de la communauté (10,1-40)

• Le repeuplement de la ville (11,1-20)

• Les Juifs de Jérusalem (11,21-24)

• Les Juifs du district (11,25-36)

• Les listes et généalogies des prêtres et des lévites (12,1-26)

• La dédicace des murailles de Jérusalem (12,27-43)

• Les revenus du clergé (12,44-47)

• La nécessité de se séparer des étrangers résidents (13,1-3)

4 – La deuxième mission de Néhémie

• Expulsion de la maison de banque Tobias hors du Temple de Jérusalem (13,4-9)

• Le versement de la dîme (13,10-14)

• L’observance du sabbat (13,15-22)

• L’interdiction des mariages mixtes (13,23-31)


Je fais un don