Le livre des Juges, « Israël, en surmontant ses contradictions, avance vers Dieu »

Au sein de la longue partie historique qui débute au livre de Josué avec l’entrée en Canaan et s’achève dans le second livre des Rois avec l’exil à Babylone, le livre des Juges se présente comme une étape intermédiaire entre deux phases cruciales pour Israël :

•    l’acquisition de la terre,

•    l’accès à la monarchie.

Le livre des Juges apparaît donc comme un regroupement de textes dans lequel ont été compilés tous les récits dont le rédacteur pense qu’ils se sont déroulés avant la période de la monarchie.

Ces différents récits sont organisés autour d’une structure assez systématique:

•    Israël devient infidèle au Seigneur, en faisant « ce qui est mal aux yeux du Seigneur »,

•   Le Seigneur punit cette infidélité en suscitant contre Israël un oppresseur (généralement un des pays voisins),

•    Israël reconnaît son péché et appelle au secours,

•    Le Seigneur répond à cet appel en suscitant parmi Israël un juge, véritable chef de guerre qui va réussir, avec l’aide de Dieu, à libérer le peuple,

•    Le pays connaît alors une plus ou moins longue période de paix,

•    Et le cycle recommence…

Accéder au texte de la Bible

Sens du livre des Juges
Il ne faut pas lire le livre des Juges comme une histoire continue.

L’objectif du livre reste essentiellement théologique : montrer comment l’éloignement du Seigneur entraîne l’oppression, alors que le retour au Seigneur permet la libération.

Le livre des Juges établit un contraste entre :

•  ces héros charismatiques temporaires,

• et la période royale marquée par la stabilité au pouvoir de rois souvent peu charismatiques et incompétents.

 

Les personnages principaux du livre des Juges
Samson et Dalila.

Samson : l’un des douze juges (cf. Jg 13-16). Il n’est ni un chef de guerre, ni un chef politique, mais plutôt un héros local. Consacré dès sa naissance, il possède une force exceptionnelle qu’il utilise contre les ennemis Philistins. Il meurt en faisant tomber sur lui et ses ennemis le temple de Dagôn, le dieu des Philistins.

Dalila : Samson tomba amoureux de Dalila. Soudoyée par les Philistins, elle arracha à Samson le secret de sa force qui résidait dans sa longue chevelure. Elle lui fit couper les cheveux et le livra aux Philistins (cf. Jg 16,4-20). Dans la culture populaire, elle est le symbole de la femme tentatrice.

 

Histoire de la rédaction du livre des Juges
Les plus anciens récits du livre des Juges (le cantique de Déborah, en Jg 5, est souvent considéré comme le poème le plus ancien de la Bible hébraïque) sont des traditions conservées par les clans et les tribus au sujet de glorieux ancêtres ayant défrayé la chronique. Comme dans les récits de ce type, ceux-ci ont fini par s'amplifier au fil des siècles !

Un premier regroupement de certains récits a peut-être eu lieu d’abord dans l’Israël du Nord. Puis les héros en provenance du Sud furent ensuite ajoutés à l’histoire. Ce sont les rédacteurs deutéronomistes qui ont assemblé les récits en donnant au livre sa trame narrative systématique. Les appendices ont été ajoutés pendant ou après l’exil.

Le contexte historique est davantage celui de la période post-exilique que celui de la période pré-monarchique.

Certains textes sont très récents et témoignent d’une influence grecque (cf. la fille de Jephtée et Iphigénie ; Samson et Hercule).

 

 

La musique et le livre des Juges
Dalila fut le premier nom de scène de Iolanda Christina Gigliotti qui le remplaça rapidement en Dalida.

Etienne Méhul, Samson et Dalila, opéra, 1807

Elisabeth Jacquet de La Guerre, Jephté revient, 1711
Image de prévisualisation YouTube

 

Michel Pignolet de Montéclair, Jephté, 1732
Image de prévisualisation YouTube

 

Händel, Samson, oratorio
Image de prévisualisation YouTube

 

Händel, Jephta, oratorio, 1752
Image de prévisualisation YouTube

 

Händel, Deborah
Image de prévisualisation YouTube

 

Giacomo Carissimi – Jephte
Image de prévisualisation YouTube

 

SAINT SAENS-Samson et Dalila (Maria Callas « Mon coeur s’ouvre à ta voix « )
Image de prévisualisation YouTube

 

Ildebrando Pizzetti, Debora e Jaele, 1922
Image de prévisualisation YouTube

 

Neil Sedaka, Run Samson Run, 1960 (pop)
Image de prévisualisation YouTube

 

Middle of the Road, Samson and Delilah, 1972 (pop)
Image de prévisualisation YouTube

 

La chanson a été adoptée en français par Sheila, Samson et Dalila, 1972
Image de prévisualisation YouTube

 

Grateful Dead, Samson and Delilah, 1977 (rock)
Image de prévisualisation YouTube

 

Regina Spektor, Samson, 2007 (anti-folk, baroque pop)
Cette chanson fait une allusion à l’histoire de Samson et Dalila. En fait, la chanteuse américaine d’origine russe, Regina Spektor, pourrait parler d’un premier amour avec un garçon appelé Samson, un garçon qui aurait eu un cancer et donc qui aurait perdu ses cheveux, et qui est mort depuis.
Image de prévisualisation YouTube

 

La littérature et le livre des Juges
La littérature relative au livre des Juges.

Samson Agonistes, Milton, 1671

“Jephtha’s Daughter”, The Hebrew Melodies, Lord Byron, 1815

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, 1782
Madame de Merteuil se compare à une nouvelle Dalila.
« Nouvelle Dalila, j’ai toujours, comme elle, employé ma puissance à surprendre ce secret important. De combien de nos Samsons modernes, ne tiens-je pas la chevelure sous le ciseau ! »

« La Fille de Jephté », Poèmes antiques et modernes, Vigny, 1837

« La Colère de Samson », Les Destinées, Vigny, 1864

Samson, Henri Bernstein, 1907 (théâtre)

Sodome et Gomorrhe, Jean Giraudoux, 1943
Cette tragédie biblique parle des difficultés entre les hommes et les femmes dans la Bible, on y trouve ainsi une orgueilleuse Dalila qui cherche à se mettre à l’abri de la puissance de Samson.

Samson,Jean Grosjean, 1989.

 

Le cinéma et le livre des Juges
Les films faisant référence au livre des Juges.

Samson et Dalila (1949) – Cécil B. De Mille
L’épopée biblique et tragique de Samson, qui lutte pour libérer son peuple, les Hébreux soumis aux Philistins. Il tombera dans le piège tendu par la belle et cruelle Dalila.
http://www.dailymotion.com/video/x2ur23

 

Pour aller plus loin dans le livre des Juges

Plan du livre des Juges:

1 – Introduction (1 – 3,6)

Le livre commence en faisant le lien avec le livre de Josué. Il précise les circonstances de l’établissement des Israélites en Canaan. Cette partie se termine par le récit de la mort de Josué.

2 – L’histoire des Juges

• Otniel (3,7-11)

• Ehoud (3,12-30)

• Chamgar (3,31)

• Déborah et Baraq (4-5)

• Gédéon et Abimélek (6-9)

• Tola (10,1-2)

• Yaïr (10,3-5)

• Jephté (10,6-12,7)

• Ibçan (12,8-10)

• Elôn (12,11-12)

• Abdôn (12,13-15)

• Samson (13-16)

3 – Appendices (17 à 21)

 

Un juge, quelqu’un qui rend la justice ?

En réalité, le mot « juge », possède un double sens :

• D’une part, rendre la justice, comme le fait un juge au sein de l’appareil judiciaire.

• D’autre part, gouverner.

Les juges de la Bible ne sont donc pas des magistrats au sens habituel. Ce sont d’abord des chefs de guerre, capables pour un temps de fédérer plusieurs clans et d’en diriger les forces militaires.

Une fois la victoire obtenue, ils « jugent » Israël. Ainsi ils gouvernent de manière temporaire mais non de manière héréditaire (à une exception près).

Le mot « juge » est, en hébreu, shofet qui est à rapprocher des suffètes, les chefs de Carthage, colonie phénicienne.


Je fais un don