Le livre de Josué : A travers son Histoire violente, Israël cherche son identité

Le Deutéronome se terminait avec le récit de la mort de Moïse juste avant le passage du Jourdain pour entrer en Canaan. Le livre de Josué se présente donc comme la suite de l’histoire. Josué est l’homme qui va accomplir cette phase délicate de l’histoire d’Israël : la conquête de la terre promise.

En effet, ce n’est pas chose facile car le territoire de Canaan est loin d’être inhabité. Sur le modèle des cités-états de l’Ancien Orient, de nombreuses villes fortifiées occupent les points stratégiques du pays. Le livre de Josué met en scène de nombreux récits décrivant les origines et évoque de nombreuses batailles.

Accéder au texte de la Bible

Sens du livre de Josué
Les événements racontés se situent après la sortie d'Egypte.

Les fouilles archéologiques d’Israël Finkelstein ne montrent aucun indice d’une invasion en Palestine aux XIIIe-XIIe siècles av. J.-C. L’époque de transition entre le Bronze récent et le Fer I (1400-1200) fut marquée par une « crise économique ». Pour des raisons économiques, des populations (paysans endettés ; marginaux) quittèrent les villes des cités-états pour gagner les collines du centre de la Palestine. Ces populations cananéennes, qui trouvent refuge dans les collines de Juda, sont donc à l’origine du futur Israël dont l’existence est attestée au XIIIe siècle av. J.-C. par la stèle de Merneptah.

Le livre de Josué parle de prises de villes qui sont ensuite réduite en cendres après que leurs habitants aient été tués. Pourtant, les choses ne se sont probablement pas passées ainsi : par exemple, la ville de Jéricho était en ruine plusieurs dizaines d’années avant que les Hébreux n’entrent en terre de Canaan.
Les fouilles archéologiques de Kathleen Kenyon, dans les années 1950, ont révélé que la ville de Jéricho n’avait pas de fortifications à la fin du Bronze récent et au début du Fer I (1400-1200 av. J.-C.).

La plupart des clans hébreux ont été progressivement assimilés aux populations cananéennes sans que ces dernières ne soient massacrées. En fait, le livre de Josué est la lecture théologique que porte l’école deutéronomiste sur l’histoire. D’ailleurs, le livre des Juges qui couvre la période entre l’entrée en Canaan et la période royale ne fait pas état de ces massacres. Mais il montre au contraire la difficile installation de ces tribus dans un territoire occupé et bien défendu par ses habitants.

 

Les personnages principaux du livre de Josué

Josué : en hébreu Yeshoua’, « Dieu sauve ». C’est le même nom que Jésus.
Il succède à Moïse à la tête du peuple hébreu (Jos 1,1) afin de mener la conquête de Canaan.

 

Histoire de la rédaction du livre de Josué
Le livre de Josué apparaît comme un ouvrage très composite.

Depuis longtemps, les spécialistes estiment que, plus qu’un récit suivi, ce livre est une compilation de passages d’origines diverses.

On peut distinguer :

• Les récits concernant l’occupation du centre de Canaan. Ils sont très détaillés avec de nombreux détails et anecdotes.

• Les récits sur la conquête du sud et du nord du pays. Très schématiques, ils se limitent parfois à une simple liste des villes conquises.

• La tradition du partage à Gilgal, accolée à celle du partage à Silo, sans que l’on comprenne pourquoi on est passé d’un lieu à l’autre.

A ces grandes parties se rattachent des ajouts autonomes. Le travail final de mise en forme du livre semble avoir été largement fait par l’école deutéronomiste. Les ultimes retouches du livre sont situées à la fin de l’exil à Babylone (- 538) ou juste après le retour.

Plus en détail :

• Jos 1-12* remonterait aux VIIe ou VIe siècles av. J.-C. Il s’agissait de légitimer la prise de possession par Josias d’une région qui allait de Jéricho à Béthel. Il y eut ensuite différents ajouts successifs, en particulier deutéronomistes et sacerdotaux, jusqu’à l’époque de la Septante (le texte de la Septante est plus court que le texte hébreu massorétique de 5% ; cela signifie que l’on a continué à faire des ajouts rédactionnels dans le texte hébreu après sa traduction en grec).

• Jos 13-21 est difficile à dater, même si l’on peut dire qu’il y a des matériaux sacerdotaux.

• Jos 23 est la conclusion deutéronomiste du livre à l’époque exilique. Jos 24 est une nouvelle conclusion au livre remontant au Ve siècle av. J.-C. lorsqu’on a cherché à remplacer le Pentateuque par un Hexateuque (6 livres de Genèse à Josué).

 

 

La musique et le livre de Josué
Les musiques faisant référence au livre de Josué.

Elvis Presley Joshua Fought The Battle Of Jericho
Image de prévisualisation YouTube

 

Bob Dylan, « With God on Our Side», 1964 (Folk)
Dylan établit une liste de guerres où furent engagés les U.S.A. avec la conviction d’être du bon côté car Dieu était avec eux comme la « guerre sainte » menée par Josué. Cette chanson est une critique à peine voilée de la guerre du Viet-Nam.
Image de prévisualisation YouTube

 

Michael W. Smith, « Be Strong and Courageous », 1983 (Contemporary Christian)
Image de prévisualisation YouTube

 

Joshua Tree, cinquième album de U2 (1987)
Le titre de l’album vient d’un arbre dont le nom scientifique est Yucca brevifolia. Les Mormons, qui traversaient le désert de Monjave (entre Los Angeles et Las Vegas) au XIXe siècle, ont donné ce nom à cet arbre car il leur a fait penser à Josué montrant, les bras tendus, la Terre promise.

 

G. F. Händel, Joshua
Image de prévisualisation YouTube

 

La littérature et le livre de Josué
La littérature relative au livre de Josué.

A.de Vigny, « Moïse », Poèmes antiques et modernes, 1837
Bientôt le haut du mont reparut sans Moïse.
Il fut pleuré. Marchant vers la terre promise,
Josué s’avançait pensif, et pâlissant,
Car il était déjà l’élu du Tout-Puissant.

V. Hugo, « Sonnez, sonnez toujours… », Les Châtiments, 1853
Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée.
Quand Josué rêveur, la tête aux cieux dressée,
Suivi des siens, marchait, et, prophète irrité,
Sonnait de la trompette autour de la cité.

P. Claudel, Magnificat, 1907
Et voici qu’il voit le soleil levant à la hauteur de son genou comme une
tache rose dans le coton,
Et que la vapeur s’amincit et que tout-à-coup
Toute la Terre promise lui apparaît dans une lumière éclatante comme une
pucelle neuve,
Toute verte et ruisselante d’eaux comme une femme qui sort du bain !

 

Le cinéma et le livre de Josué
Les films faisant référence au livre de Josué.

Video Games
Joshua and the Battle of Jericho (Wisdom Tree Games)

 

Pour aller plus loin dans le livre de Josué

Plan du livre de Josué:

1) La conquête de Canaan (1-12)

• Prologue (1,1-18)

• Passage du Jourdain et prise de Jéricho (2-6)

• La campagne contre Aï (7-8)

• La conquête du sud de Canaan (9-10)

• La conquête du nord de Canaan (11,1-14)

• Récapitulatif de l’ensemble de la conquête (11,15-12,24)

2) La répartition du territoire de Canaan entre les tribus (13-21)

• Introduction (13)

• Le partage à Gilgal (14-17)

• Le partage à Silo (18-19)

• Précisions pour des cas particuliers (20-21)

3) Derniers actes de Josué (22-24)

 

Canaan, Israël ou Palestine:

Comment appeler le pays où les Hébreux vont s’implanter ?

Canaan désigne le territoire situé (approximativement…) entre le Jourdain et la Mer Méditerranée. Il s’agit d’un nom géographique qui ne préjuge pas de l’identité des populations qui habitent ce territoire.

Israël désigne une entité politique aussi bien qu’un peuple précis. Le livre de Josué raconte l’implantation des Hébreux sur le territoire de Canaan. Mais la fondation d’un véritable « état » d’Israël datera de l’instauration de la monarchie avec Saül et David (vers 1000 avant J.-C.).

• La Palestine est un nom de territoire qui remplace Canaan à une période beaucoup plus récente. Ce sont les Romains qui vont imposer le terme de Palestine (dont le sens originel est « le pays des Philistins ») après avoir vaincu la révolte juive de 70.


Je fais un don