Le livre de Michée

Michée est un paysan du sud-ouest de la Palestine. La campagne est dévastée par les soldats assyriens. Tout n’y est que violence et pillages. Alors qu’il est réfugié à Jérusalem, ce qu’il y voit le scandalise. En effet, les gens de la ville profitent sans scrupule de la misère des paysans.

Pour Michée, Jérusalem sera détruite car les juifs se sont détournés de l’Alliance avec le Seigneur. Dieu veut l’amour de la justice et non les sacrifices. Mais tout n’est pas perdu. L’espoir renaîtra de Bethléem et Dieu rassemblera les malheureux.

Accéder au texte de la Bible

Sens du livre de Michée
Michée fait de grands reproches au peuple et au roi : oppression des pauvres, cultes idolâtriques, confiance exagérée en sa propre force, abandon de l’Alliance...

Il reprend ainsi les critiques des autres prophètes (Isaïe, Amos, Osée,…). En effet, l’Alliance entraîne un surcroît de responsabilité pour Israël, pas une protection automatique contre les périls. Michée va plus loin qu’Isaïe et envisage même la destruction de Jérusalem, ville sainte par excellence. Si aucune conversion ne survient, la présence du Temple ne protégera pas Jérusalem de la ruine.

Dans le même temps, Michée conserve son espérance dans le Seigneur. Il sauvera un «reste» qui reviendra et sera une grande nation. Michée déclare qu’un dirigeant nouveau reviendra pour ce reste. Ce dirigeant sera issu de la lignée de David.

Le livre de Michée évite le pessimisme sans perdre la vigueur de sa dénonciation. L’avenir est sombre mais pas désespéré.

Le Nouveau Testament cite à plusieurs reprises le livre de Michée particulièrement l’oracle (5,1): Et toi Bethléem, Éphrata, le moindre des clans de Juda, c’est de toi que me naîtra celui qui doit régner sur Israël; ses origines remontent au temps jadis, aux jours antiques.

On en trouvera trace dans deux passages du Nouveau Testament :

• Évangile de Jean 7 42 «L’Ecriture n’a-t-elle pas dit que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village où était David, que doit venir le Christ?»

• Évangile de Matthieu 2 6 « Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es nullement le moindre des clans de Juda; car de toi sortira un chef qui sera pasteur de mon peuple Israël.« 

 

Histoire de la rédaction du livre de Michée
Le contexte historique est strictement le même que celui d’Isaïe: Michée est un contemporain d’Isaïe.

Son étude est particulièrement intéressante car elle constitue une proclamation prophétique suscitée par les mêmes événements.

 

L'art et le livre de Michée
Les peintures et sculptures représentant le livre de Michée.

Peintures et sculptures du 8ème au 21ème siècle

 

Michée, plafond de la chapelle du chateau de Versailles - Antoine CoypelMichée : plafond de la chapelle du château de Versailles – Antoine Coypel (1708 – 1710)

Michée est présenté penché sur la Bible, son pied sortant du décor en trompe l’œil. La citation au-dessus rappelle sa prédiction à l’égard de Bethléem d’où sortira celui qui doit gouverner Israël.

 

Pour aller plus loin dans le livre de Michée

Plan du livre de Michée:

I- Contre Israël et Juda

• Menace contre Samarie (1,2-7)
• La progression du fléau de Samarie aux portes de Jérusalem (1,8-16)
• Contre les accapareurs (2,1-5)
• Contre ceux qui critiquent le prophète (2,6-11)
• Un oracle de salut ambigu (2,12-13)
• Contre les exploiteurs (3,1-4)
• Contre les faux prophètes (3,5-8)
• Contre les chefs (3,9-12)

II- Oracles de restauration

• Jérusalem, centre du monde (4,1-5)
• Rassemblement des dispersés (4,6-8)
• Délivrance de Sion après l’angoisse (4,9-10)
• Sion prend sa revanche sur les nations (4,11-13)
• De la détresse à la future gloire de la royauté davidique (4,14-5,5)
• La place du reste au milieu des nations (5,6-8)
• Purification générale (5,9-14)

III- Oracles de jugement

• Le procès que le Seigneur intente à son peuple (6,1-5)
• En contraste, la vraie pratique cultuelle (6,6-8)
• Contre les fraudeurs (6,9-15)
• Au sujet d’Achab et Omri (6,16)
• Corruption de l’ensemble (7,1-7)

IV- Oracles de restauration

• Restauration après l’épreuve (7,8-13)
• Prière en vue d’un bel avenir (7,14-17)
• Appel à la miséricorde de Dieu (7,18-20)


Je fais un don