Recette du colombier de la Pentecôte

Le colombier est un gâteau provençal traditionnel qui n’est préparé que pour la fête du Saint-Esprit, d’où la présence d’une colombe. On le trouve notamment à Marseille mais aussi en Bourgogne.

A la fin du XIXe siècle, un gâteau porte-bonheur était très tendance lors de la Pentecôte. La particularité : une petite colombe se trouve à l’intérieur, à l’instar de la fève de la galette des rois.

Une devise est inscrite sur le gâteau: « Qui la colombe trouvera, joie et bonheur aura ». La présence de cette colombe et de l’inscription sur le gâteau justifient l’appellation de « gâteau porte-bonheur » ou « gâteau de la paix ».

Fève avec une colombe

Fève avec une colombe

Recette du colombier de la Pentecôte

Colombier de Pentecôte

Colombier de Pentecôte

Ingrédients

– 130 g d’amandes en poudre,
– 130 g de sucre en poudre,
– 50 g d’orangeât ou de fruits confits,
– 30 g de beurre fondu,
– 30 g de farine,
– 4 blancs d’œufs,
– vanille naturelle en poudre,
– une colombe fève (en plastique ou en porcelaine),
– glaçage : sucre glace, eau, voire colorant alimentaire orange.

Préparation

Hacher grossièrement l’orangeât ou les fruits confits, puis les mélanger à la farine, au sucre et aux amandes en poudre.

Fouetter les blancs d’œufs en neige, ajouter au mélange précédent, incorporer le beurre fondu et la vanille. La pâte est un peu épaisse lors du mélange avec les blancs d’oeufs. Il faut mélanger la pâte avec les blancs comme une sauce pour la rendre plus liquide avant de mélanger le reste des blancs d’œufs.

Graisser un moule ovale, verser l’appareil et faire cuire à 180°C pendant 20 minutes.

Sortir puis démouler sur une grille à pâtisserie. Laisser un peu refroidir et glisser la colombe.

Passer au pinceau le dessus du gâteau avec du jus de confiture d’abricot. Mélanger le sucre glace à de l’eau chaude, pour obtenir une préparation un peu épaisse. Étaler rapidement à l’aide d’une spatule sur le gâteau.

Variantes possibles :
– Après avoir abricoté le gâteau, disposer des amandes effilées, grillées, sur le dessus.
– Mettre de la confiture d’orange avec des amandes effilées dessus, grillées ou non.
– Mélanger le sucre glace à du jus d’orange frais et passé pour obtenir un glaçage orangé.

Enfin, il est de coutume d’inscrire sur le gâteau : « Qui la colombe trouvera, joie et bonheur aura ».

Bon appétit !


Je fais un don