La Frairie des Petits Ventres à Limoges

La Frairie des Petits Ventres est une fête organisée à Limoges par les femmes bouchères et leurs parentes en l’honneur de Notre Dame de Pitié au moment où leurs maris reprenaient la fabrication des tripes (boudins, andouillettes,…).

Les femmes bouchères sont à l’origine de la fête de la Frairie des Petits Ventres

Comme leurs maris, elles étaient réunies en Confrérie :

  • leur Confrérie s’appelait la Confrérie Notre Dame de Pitié (en l’honneur de la Vierge),
  • celle des bouchers s’appelait la Confrérie Saint Aurélien.

Au 33 de la rue de boucherie, se trouvait alors dans une niche surélevée une petite statue en pierre de Notre Dame de Pitié.

Frairie des Petits Ventres

Frairie des Petits Ventres

Le 15 septembre, la petite statue était amenée en procession. Le nom de cette procession était « la Frairie des Petits Ventres » qui correspondait à la reprise des ventes des produits de triperie (parce que les grosses chaleurs étaient finies. N’oublions pas que les réfrigérateurs n’existaient pas….).

Frairie des Petits Ventres

Frairie des Petits Ventres

En 1973, la municipalité envisageait de démolir une partie du quartier de la rue de la boucherie. Afin de préserver ce quartier, cette Frairie des Petits Ventres qui avait été abandonnée fut recréée. La date du 3ème vendredi d’octobre fut retenue pour le déroulement de cette fête.

La Frairie aujourd’hui

Soutenue par la Confrérie Saint Aurélien, toujours existante, la fête bat son plein et propose de déguster les produits locaux (saucisses, boudins, « petits ventres »,…). Le cœur de la fête se trouve à la Chapelle Saint Aurélien où les membres de la Confrérie vous feront découvrir ses merveilles et notamment « la Vierge aux rognons ».

La chapelle Saint Aurélien

Une petite église de style baroque qui vaut le détour ! Une messe y est célébrée chaque dimanche à 9 heures.

La chapelle Saint Aurélien

La chapelle Saint Aurélien

A voir absolument : la Vierge aux rognons. Il faut savoir qu’à l’époque, les bouchères donnaient des rognons d’agneaux aux enfants de leurs plus fidèles clients. On peut voir ci-dessous l’enfant Jésus manger un rognon.

La Vierge aux rognons

La Vierge aux rognons

Notre Dame de Pitié

Vous pouvez aussi voir la statue de Bronze qui se trouve devant l’Église Saint Aurélien.

Une tradition aux racines très anciennes

Il y a très longtemps, à Limoges, la ville comptait beaucoup de bouchers. A l’époque, on mangeait déjà des tripes et de la viande.

Les bouchers se sont regroupés dès 930 après JC au sein d’une corporation afin de protéger leur profession (secours mutuel,…).

En 1315, la corporation des bouchers devient la Confrérie Saint Aurélien, marquant ainsi son attachement à ce saint dont les reliques se trouvent alors à Limoges.

A partir du XVIIe siècle, 6 familles de bouchers et de tripiers vont prendre la direction de cette Confrérie.

La solidarité professionnelle se transforme en communauté de croyants au sein de la Confrérie : elles vont aussi acheter la chapelle Saint Aurélien pour y conserver le crâne du saint.

Pour en savoir plus

Vous avez faim ? C’est par ici pour préparer la recette des Petits ventres.


Je fais un don