Le Pape et son chauffeur

Après  avoir  rangé  les  bagages  du  Pape  dans  le  coffre de  la  limousine,  le  chauffeur  réalise  que  le  Pape  est resté sur  le  trottoir.

– « Excusez-moi,  Votre  Sainteté », dit  le  chauffeur. « Voudriez-vous, je  vous  prie,  vous  asseoir  pour  que  nous  puissions  partir ? »

– « Pour  vous  dire  la  vérité,  dit  le  Pape,  ils  ne  veulent  pas me laisser  conduire  au  Vatican,  et  j’aimerais  beaucoup  pouvoir  le  faire  aujourd’hui. »

– « Je  suis  désolé,  mais  je  ne  peux  pas  vous  laisser  faire  cela. Je  perdrais  mon  job !  Et  que  faire  s’il  arrive  quelque  chose ? », proteste  le  chauffeur, qui  aurait  aimé  être  ailleurs  ce  matin  là.

– « Je  ferai  quelque  chose  de  spécial  pour  vous », dit le Pape.

De  mauvaise  grâce,  le  chauffeur passe à  l’arrière et  le Pape s’installe  derrière  le  volant. Très  vite  le  chauffeur  regrette  sa  décision,  quand  après  avoir  quitté  l’aéroport,  le  souverain  pontife  met  la  pédale  au  plancher  accélérant  jusqu’à  140 km/h .

– « Je  vous  en  supplie,  votre  Sainteté,  ralentissez ! » implore  le  chauffeur  très  inquiet. Mais  le  Pape  continue  jusqu’à  ce  que  les  sirènes de  police  retentissent.

– « Je  vais  perdre  mon  permis », s’écrie  le  chauffeur.

Le  Pape  se  range  sur  le  coté  et  baisse  sa  vitre quand  le  policier  s’approche. Dès que celui-ci  voit  le  Pape, il  retourne  à  sa  moto,  ouvre  sa  radio  et  dit  à  son  chef qu’il  a  arrêté  une  limousine  roulant  à  140 km/h.

– « Où  est  le  problème ?   Bouclez-le ! », dit  le chef de police.

– « Je  ne  pense  pas  qu’on  puisse  faire  ça,  c’est  quelqu’un  de  très  important. », dit  le  policier.

Le  chef  s’exclame : « Il  n’y  a  pas  de  raison ! »

– « Non,  je  veux  dire  réellement  important. », dit  le  policier.

Le  chef  demande  alors : « Qui  avez-vous  coincé ? Le  maire ? »

Le  policier : « Plus  gros. »

Le  chef : « Un  sénateur ? »

Le  policier: « Beaucoup  PLUS  GROS. »

Le  chef : « Bien !  Dites-moi  qui  c’est ! »

Le  policier : « Je  pense  que  c’est  Dieu  lui-même ! »

Le  chef : « Vous  vous  moquez de moi ?  Qu’est-ce  qui  vous  fait  croire  que  c’est  Dieu ?  »

Le  policier: « Il  a  le  Pape  comme  chauffeur… ! »

Le Pape et son chauffeur

Le Pape et son chauffeur


Je fais un don