Comment être curé aujourd’hui ?

S’il prêche plus de dix minutes… il n’en finit pas !

S’il parle de contemplation de Dieu… il plane !

S’il aborde des problèmes sociaux… il vire à gauche !

S’il va travailler en entreprise ou dans une association… c’est qu’il n’a rien à faire !

S’il reste en paroisse… il est coupé du monde !

S’il marie et baptise tout le monde… il brade les sacrements !

S’il devient plus exigeant… il veut une Église de « purs » !

S’il reste à la cure… il ne voit personne !

S’il fait des visites… il n’est jamais au presbytère !

S’il réussit auprès des enfants… il a une religion enfantine !

S’il va voir les malades… il a du temps à perdre et passe à côté des problèmes de son temps !

S’il fait des travaux à l’église… il jette l’argent par les fenêtres !

S’il ne fait rien… il laisse tout à l’abandon !

S’il collabore avec une équipe d’animation pastorale… il se laisse mener par le bout du nez !

S’il n’en a pas… il est personnel et clérical !

S’il sourit et fait la bise facilement… il est trop familier !

Si, distrait ou préoccupé, il n’a pas vu quelqu’un… il est distant !

S’il est jeune… il n’a pas d’expérience !

S’il est âgé… il devrait prendre sa retraite !

Bon courage, Monsieur le Curé !

Comment être curé aujourd'hui ?

Comment être curé aujourd’hui ?


Je fais un don