Tonnerre en Chine

Avec le scénario des deux frères Dominique et Pierre Bar, cette vie du père Vincent Lebbe, missionnaire lazariste belge (1877-1940) et pionnier de l’inculturation par sa méthode de se faire Chinois avec les Chinois, le dessinateur Luc Foccroulle a réussi une des meilleures BD de la fin du XXe siècle.

Tonnerre en Chine

Tonnerre en Chine

Vincent Lebbe a fondé en Chine les Congrégations des Petits Frères de Saint-Jean-Baptiste et des Petites Soeurs de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus ; il est aussi cofondateur en Belgique de la Société des Auxiliaires des Missions (SAM) et inspirateur de la société des Auxiliaires laïques des Missions (aujourd’hui Association Fraternelle Internationale).

Promoteur de l’Église chinoise, ce missionnaire vécut avec héroïsme l’esprit évangélique de charité, de liberté, de joie et de détachement. Inspiré essentiellement des méthodes pauliniennes d’apostolat, il fut prophète en mettant tôt en œuvre bon nombre des aspirations en faveur d’un christianisme vivant pour notre temps.

Demeuré pleinement fidèle à l’Église malgré les contradictions, il mena jusqu’au bout son combat pour l’incarnation du message évangélique, en particulier par la défense de la justice et l’éveil de la conscience chinoise à elle-même et à l’Évangile. De très nombreux disciples se réclament aujourd’hui de son action et, plus largement, de son esprit.

Grâce à lui de jeunes Chinois viennent étudier en Belgique. Parmi eux, Tchang qui rencontra Hergé et qui lui fournit le scénario du « Lotus Bleu ». Tchang a d’ailleurs préfacé « Tonnerre en Chine ».

Promue par le journal bruxellois La Libre Belgique pour la planche quotidienne, assortie de belles couleurs pour l’édition en album, rééditée à Durbuy en 2007 à la demande de la SAM, la BD a été aussi traduite en chinois à Taiwan. Prix international de la meilleure BD chrétienne à Angoulême en janvier 1994.


Je fais un don